K18 mon avis sur le masque capillaire sans rinçage

13,Mar,2023 | Soin des cheveux | 0 commentaires

Article mis à jour le 28 décembre 2023

Lorsque j’ai appris l’existence de K18 Hair, j’ai tout de suite été intriguée par la technologie cosmétique qui semblait inédite : enfin un produit qui pourrait réparer les fibres capillaires cassées ! Adieu les fourches ? Adieu les frisottis ?

Que de belles promesses, et encore une fois, d’avis positifs sur la toile !

Curieuse de juger par moi-même des effets (ou non), j’ai naturellement eu envie de tester ce soin sans rinçage : peut-être réparerait-il mes longueurs, qui ont tendance à s’abîmer et à s’affiner car elles ont été colorées, il y a deux ans ?

En effet, pour repartir sur de bonnes bases, j’aimerais qu’elles deviennent plus denses et plus épaisses.

J’ai donc acheté le soin, et je précise que mon article n’est pas sponsorisé : au prix qu’il a coûté, mon avis sera objectif.

Suivez les résultats des applications du traitement K18 cheveux semaines après semaines… Verdict ?

Qu’est-ce que le soin K18 cheveux ?

K18 masque capillaire sans rinçage
Le flacon que j’ai acheté, d’une contenance de 150 mL

Il me paraît difficile de trouver une information factuelle sur le site anglophone de la marque. Toutes les explications mettent l’accent sur la dimension marketing du produit et ses résultats « magiques ».

Que signifie « des cheveux régénérés » (« hair like new« ) ? Comment le produit agit-il vraiment ?

Je vais traduire et résumer au mieux les explications scientifiques qui justifieraient son efficacité.

Comment le soin agit-il pour réparer l’intérieur des cheveux ?

Pour comprendre l’action du produit, un peu de chimie s’impose.

J’ai complété et annoté la coupe ci-dessous, représentant la structure interne d’un cheveu :

Schéma structure de la fibre capillaire kératine

Si vous comprenez l’anglais, cet article est une mine d’information sur le sujet.

Pour résumer de manière très simplifiée ce qui se passe, au coeur de la fibre capillaire se trouvent des chaînes d’acides aminés (au nombre de 13) qui forment des liaisons polypeptidiques (ou liaisons peptidiques). Elles ressemblent à des hélices ou des tourbillons.

Lorsque ces chaînes se défont, faute de protéines suffisantes (peptides) pour maintenir les acides aminés entre eux, la fibre capillaire se détériore. Les différentes couches (du cortex aux écailles) du cheveu deviennent fragiles, fautes d’être bien reliées entre elles.

Tout se qui se déroule à l’intérieur a des conséquences sur… l’extérieur. Cela se traduit par des fourches et des frisottis (les écailles sont ouvertes), puis la casse du cheveu. Les pointes et les longueurs abîmées s’affinent.

La chevelure prend un aspect hirsute, rêche, s’emmêle, devient terne, etc. Bref, les problèmes que l’on rencontre si l’on maltraite nos cheveux avec des produits agressifs et trop de chaleur.

Le rôle de la molécule K18 peptide ®

Les laboratoires K18 ont découvert, après moultes recherches scientifiques, une molécule dont la taille et la structure seraient capables de reconnecter les liaisons peptidiques entre elles. Ils l’ont nommée la K18 Peptide ®.

Cette molécule agit comme un « pansement« . En reliant à nouveau les acides aminés entre eux, elles formeraient de nouvelles chaînes de protéines kératiniques aux endroits où celles-ci étaient rompues.

Bref, voici comment le soin promet donc de « restaurer entièrement les cheveux » avec un « résultat immédiat en seulement 4 minutes ».

Quelle est la composition du soin ?

Comme d’habitude, j’ai analysé la composition, pour voir quels ingrédients entrent en ligne de compte, en plus du fameux K18 Peptide.

Le produit est vegan, non testé sur les animaux, et ne présente pas d’allergènes majeurs (« risque limité » d’après Que Choisir).

Composition du soin K18
Photo de la boîte K18

On y trouve donc plusieurs alcools différents.

Il y a également des « esters » soit des huiles de synthèse :

  • Dicaprylyl ester : un dérivé de l’huile de coco
  • Cetyl esters : une sorte de cire composée de graisses saturées

Vient ensuite un sel d’ammonium quaternaire (cousin du silicone), le Behentriomonium chloride. Pour comprendre son rôle, je vous recommande mon article intitulé « Silicones et sels d’ammonium quaternaires : démêlons le vrai du faux« .

La fameuse molécule apparaît ensuite sous le nom de Sh-Oligopeptide-78.

Enfin, le produit contient des protéines de blé hydrolisées : Hydrolyzed wheat protein. Dans la mesure où l’ingrédient est placé en fin de composition, juste avant les correcteurs d’acidité et les parfums, on peut supposer que la quantité est très faible.

A qui s’adresse ce soin réparateur ?

K18 hair cible les cheveux abîmés par des colorations d’oxydation (ou des décolorations), des appareils chauffants et des produits chimiques.

A priori, il n’agit donc pas pour les cheveux naturellement usés, par les frottements, des gestes trop brusques ou inadaptés (démêlage trop vigoureux, sur cheveux mouillés, etc.), endommagés à cause de certaines coiffures qui serrent ou tirent trop ou encore fragilisés par des carences en vitamine, par exemple.

Si vous avez de nombreux cheveux cassés et fourchus, le soin sera probablement inutile. Il ne « réparera » pas les fourches. Vous serez obligée de les couper afin de repartir sur une base plus saine.

Si vos cheveux sont « vierges » (jamais colorés), que vous n’utilisez pas de chaleur, et que vous suivez déjà une routine 100% naturelle (sans cosmétiques agressifs), le soin n’aura aucune utilité pour vous.

En revanche, il pourra vous aider si :

  • vous lissez fréquemment vos cheveux ;
  • vous utilisez un sèche-cheveux ;
  • vous les avez colorés, et/ou décolorés (et que vous n’avez pas coupé ces parties) ;
  • vous les lavez avec un shampoing contenant des sulfates.
Application du soin K18 sur cheveux humides
J’applique le K18 sur cheveux humides après le shampoing.

Y a-t-il des risques à utiliser le soin K18 ?

J’ai pu lire ça et là qu’il y aurait un « risque » lié à l’utilisation fréquente du soin K18 : apporter trop de protéines à la fibre capillaire.

Or, dans sa Foire Aux Questions (francophone), le laboratoire précise que « K18 n’est pas un traitement à base de protéines, mais est plutôt composé de 13 acides aminés qui forment une chaîne de peptides identique à ce qui est présent dans la nature ».

Il faut également noter que « les effets fortifiants et lissants de K18 se poursuivent au fil de lavages répétés ».

Le produit contient malgré tout des protéines de blé. La quantité semble très faible… mais sait-on jamais, l’utilisation trop fréquente, permanente, peut endommager les cheveux (les assécher).

Peut-être est-ce pour cela que la cure se limite dans le temps… Si vous suivez les instruction, il ne devrait pas y avoir de problèmes.

Quelle est la différence entre K18 et Olaplex ?

Si vous ne connaissez pas le traitement Olaplex ou que vous cherchez des informations à son sujet, je lui ai consacré un article très complet (test pendant deux mois).

Les deux cosmétiques ne possèdent pas la même composition et ne procurent pas du tout les mêmes effets aux cheveux.

Olaplex est, pour le dire très rapidement, un traitement à base de silicones et d’une molécule brevetée qui réparerait les ponts disulfures : sur le schéma représentant la structure des cheveux, il s’agit des ponts cysthine. Ces-derniers relient les chaînes d’acides aminés entre elles.

K18 se chargerait, quant à lui, de reconstruire ces chaînes d’acides aminés manquantes. Il agirait encore plus à cœur dans la fibre capillaire.

Olaplex apportera de l’hydratation, tandis que K18 se concentre plutôt sur les protéines.

C’est la partie scientifique ou théorique.

A quels résultats s’attendre avec K18 vs Olaplex ?

Qu’en est-il visuellement ou concrètement pour l’état de nos cheveux ?

Olaplex enrobe vos cheveux d’une couche de silicone qui les rend brillants et facilite le démêlage. Les résultats sont visibles dès la première application. Son action serait comparable à une forme de maquillage, qui sublime la nature du cheveu, grâce à un « vernis ».

K18 se targue de régénérer l’intérieur du cheveu, et non pas de l’embellir extérieurement (ceci ne serait qu’une conséquence). Les effets apparaissent donc au fil du temps, et visent surtout à rendre vos cheveux leur aspect « vierge » -c’est à dire comme si vous ne les aviez jamais abîmés.

Il est possible d’utiliser les deux traitements ensemble (à condition d’effectuer un shampoing) ou bien l’un après l’autre.

Peut-on utiliser K18 sur des cheveux teints au henné ?

Oui, vous pouvez tout à fait utiliser K18 sur des cheveux qui ont été colorés avec du henné, que ce soit par le passé ou encore aujourd’hui.

Même s’il gaine la fibre capillaire au fur et à mesure des applications, le henné n’empêche pas les soins de pénétrer. Il ne constitue pas une couche imperméable comme le silicone.

De fait, l’efficacité de vos masques, ou du soin K18, ne sera pas altérée par le henné.

En revanche, je ne sais pas si le masque K18 sera utile dans le cas où vos cheveux sont déjà en bonne santé, et qu’ils n’ont pas été abimés par des traitements chimiques…

Quel protocole ai-je suivi pour l’application ?

Comme dans toute expérience, les résultats ne sont interprétables qu’à l’aulne des conditions et du contexte dans lesquels le test est réalisé.

Par exemple, vous concevrez naturellement des attentes différentes, que vos cheveux soient vierges et en bonne santé, ou qu’ils soient soumis à des appareils chauffants ainsi que des colorations d’oxydation. Leurs besoins et leur état ne seront pas les mêmes.

Comment appliquer le traitement K18 ?

Flacon pompe K18 masque capillaire sans rinçage
La quantité de produit avec une pression du flacon-pompe

J’ai suivi les instructions mentionnées sur l’emballage ou le site internet de la marque.

Je lave mes cheveux et je les enroule 5 minutes dans une serviette chaude en microfibre. Ensuite, je les démêle avec les doigts.

Ils sont donc humides, lorsque j’applique le soin sans rinçage K18 sur les longueurs (à partir des épaules), jusqu’aux pointes.

Pour cela, je sectionne ma chevelure en quatre ou cinq grandes parties, et je procède mèches par mèches. Quatre ou cinq pressions sur le flacon-pompe sont nécessaires. Une petite quantité suffit. Je masse doucement, afin de répartir le produit.

Ensuite, je les laisse sécher à l’air libre.

Lorsqu’ils sont secs, je les peigne afin de bien refermer les écailles, et leur donner un aspect plus lisse.

Le traitement dure de 4 à 6 applications. Ensuite, la marque précise que le soin peut-être à nouveau utilisé lorsque « cela est nécessaire » – peut-être une fois par mois, ou dès que vos cheveux s’abîment.

Quelle est ma base de cheveux et les problèmes rencontrés ?

Mes cheveux avant le traitement K18
Photo avant les applications du soin K18

La longueur allant des racines jusqu’aux épaules est pratiquement « vierge » : elle n’a pas été éclaircie par des colorations d’oxydation. J’ai simplement réalisé deux couleurs « ton sur ton », en novembre.

Le bas de la longueur jusqu’aux pointes (soit environ dix centimètres) correspond à la partie qui a subi au moins 6 colorations d’oxydation professionnelles en 2020 et 2021 (Majirel de L’oréal avec des oxydants volumes 30 et volumes 20).

Cette partie est clairement fragilisée et plus claire. Il y a des fourches, et des cheveux cassés (frisottis). A terme, les pointes risquent de s’affiner.

Je n’utilise jamais d’appareils chauffants. Je ne les colore plus.

Mes soins se limitent à un bain d’huile tous les dix jours environ, en alternance avec un masque Natessence.

J’ai suivi le traitement Olaplex n°3 et n°8 (ou 4-en-1 à présent) pendant deux mois.

Le résultat du masque capillaire K18 semaines après semaines

Première application : le 18 février 2023

Mes cheveux après la première application K18
Après la première application de K18

L’odeur du produit reste très présente. Elle ne me semble pas particulièrement agréable, car elle est chimique, comme un « bonbon ». Elle évoque la fragrance des salon de coiffure. Je suis très sensible aux odeurs et je préfère les produits neutres.

J’ai probablement appliqué une trop grande quantité, car la texture de mes cheveux semble légèrement poisseuse au toucher. En revanche, ce désagrément ne se voit pas ! Au bout de trois jours, tout était absorbé.

Quatre jours après l’application (ou le shampoing), les longueurs restent brillantes et volumineuses ! Pendant la cure d’Olaplex, elles avaient un aspect terne et ramolli dès le troisième jour, ce qui m’obligeait à les laver.

Impossible de constater quoi que ce soit d’autre, pour le moment.

2ème application : 24 février 2023

Mes cheveux après deuxième application K18
Après la deuxième application de K18 (le lendemain)

Cette fois-ci, j’ai mis moins de produit sur les longueurs et les pointes.

La différence est sans appel : lorsqu’ils ont séché (à l’air libre), leur texture était normale.

En prenant la photo, j’ai constaté la multitude de cheveux cassés et fourchus dans mes longueurs : j’ai donc décidé d’y remédier dans la foulée et de couper mes fourches unes à une, comme je l’explique dans cet article. Voici le résultat :

Cheveux avant après soin K18
Après la 2ème application de K18 (le lendemain)

Les longueurs ont tout autant besoin de soin, car il reste des cheveux anciennement décolorés, cassés plus courts, même si ce rafraîchissement leur a fait du bien !

J’ai été époustouflée de constater encore une fois à quel point, trois jours après le shampoing, ils étaient encore brillants, volumineux, soyeux… comme s’ils venaient d’être lavés.

Ils ne s’emmêlent pas du tout. Un coup de peigne le soir suffit, en trois minutes !

Pour le moment, le seul effet visible, concerne la diminution des frisottis (qui demeuraient même avec Olaplex).

3ème application : 1er mars 2023

Après un mois de soin K18 cheveux
Après la 3ème application de K18 hair

Mes cheveux sont doux en permanence -jusqu’au shampoing.

Ils ne s’emmêlent plus du tout. Après le shampoing, sans masque, ni après-shampoing, je n’ai eu aucune difficulté à les peigner (avec mes doigts), afin d’appliquer le produit.

Étant malade toute la semaine, j’ai négligé de les démêler deux jours d’affilée. Et pour cause ! Ils gardaient un aspect soyeux et brillant. Lorsque j’ai passé le peigne, les mèches étaient séparées ou lissées en trois minutes. Je ne peux même plus utiliser le terme « démêler », ici, parce qu’il n’y a pas d’accroche.

J’ai également vraiment moins de frisottis.

C’est très positif, mais encore une fois, rien de « miraculeux » non plus, pour le moment… dans mon cas.

Rendez-vous pour la quatrième application – il parait qu’elle apporte enfin une différence visible !

4ème application : 12 mars 2023

J’avais hâte de procéder à cette quatrième application, afin de voir le résultat !

4 applications soin K18 résultat
Résultat le lendemain de l’application

Comme toujours, mes cheveux sont doux. Ils paraissent plus secs sur la photo, mais ce n’est pas le cas… Ils sont seulement moins « mous ».

On dirait des cheveux ondulés qui ont été brossés (et prennent donc cette apparence « floue ») : leur nature n’a jamais été raide, fluide et souple, de toute façon. J’ai un type 2a (mini-vague).

Ils ont un aspect volumineux et dense, même au niveau des pointes. Je n’ai plus l’impression que la traque des fourches, il y a une dizaine de jours, a provoqué un affinement des longueurs…

Pour une longueur mi-dos, je suis ravie de la densité ! Surtout que les photos des semaines précédentes montraient plus de « transparence » au niveau des pointes.

Résultat avis soin K18 cheveux

En outre, après l’égalisation du 1er mars, ils ont bien repoussé, et les pointes sont redevenues… irrégulières. Ils ne poussent donc pas à la même vitesse, surtout lors des « pics de croissance ».

Désormais, je les laisse tranquilles, et je n’égaliserai plus avant la fin de l’été.

Malgré tous ces points positifs, je suis incapable de dire si mes cheveux ont changé…

Conclusion : ce que je pense du soin K18 cheveux ?

Cette fois-ci, j’ai beaucoup de mal à vous présenter un avis tranché…

Je ne suis pas certaine que le soin K18 ait été très utile dans mon cas : je ne partais pas avec une base réellement endommagée ou sèche, comme au début de ce blog en 2008. Peut-être qu’à ce moment-là, le produit aurait réalisé des miracles.

Voici un avant / après :

K18 cheveux avant après mon avis résultats
Avant (Février 2023) / Après (Mars 2023)

La grande différence que j’ai noté concerne l’aspect de mes cheveux plusieurs jours après le shampoing : lorsque j’effectuais une cure d’Olaplex, ils devenaient ternes et mous.

Peut-être était-ce lié à une fatigue hygrale (trop d’hydratation), même s’ils ne chutaient pas ?

Des cheveux doux et volumineux

En tout cas, depuis le soin K18, ils gardent une belle apparence pendant cinq ou six jours ! Ils restent volumineux, doux et brillants. Les longueurs ne sont plus sèches tandis que les racines regraissent, comme par le passé, lorsque j’utilisais des soins 100 % naturels (matières premières).

Aussi, j’ai retrouvé ma mini-vague (ondulations).

Je remarque également qu’ils s’emmêlent encore moins au quotidien. La première application après le shampoing n’était pas facile, car il fallait séparer les mèches mouillées.

A présent, il me suffit de passer les doigts rapidement, et tout est en ordre. D’ailleurs, il y a moins de casse au démêlage.

Avant après traitement K18 cheveux soin sans rinçage
Avant (janvier 2023) / Après (Mars 2023)

Ma chevelure a gagné de la masse.

Lorsque j’ai débuté ce test, j’espérais que mes longueurs deviendraient plus denses et plus volumineuses. Certes, j’ai procédé à une égalisation et j’ai éliminé les fourches. Est-ce lié à cela, K18 a-t-il aidé ? L’objectif est atteint.

Enfin, ils sont clairement plus beaux aujourd’hui qu’au mois de janvier, où je leur octroyais pourtant de nombreux soins.

Vous l’aurez compris, les résultats sont extrêmement subtils dans mon cas. Il s’agit d’une somme de petites améliorations, anodines si on les considère séparément, mais qui donnent à ma chevelure une impression de santé et de force.

Pour comparer avec une autre situation, j’imagine que si vous décolorez vos cheveux et que ceux-ci manquent de nutriments, vous constaterez une différence bien plus flagrante avec le K18.

Je suis ravie de l’état actuel de mes cheveux, et je pense que le traitement y est pour quelque chose. Il m’aide à repartir sur de bonnes bases.

Un soin plutôt pour cheveux régulièrement colorés ou décolorés

Vu son prix, je ne vous recommanderai son utilisation qu’en cas d’urgence : si vous faites des colorations d’oxydation ou des décolorations ainsi que des lissages réguliers. Il devrait vous aider grandement à rattraper les dégâts.

Mais si vous optez déjà pour des ingrédients 100 % naturels et que vous protégez vos cheveux au quotidien, vous n’avez pas besoin du K18.

Pour ma part, je vais retourner vers une routine de soins naturels (matières premières), et j’utiliserais le K18 une fois par mois, comme recommandé, pour terminer le produit. Il me sera plus utile cet été, si mes cheveux s’abîment à cause des UV et du sel (à la plage).

En somme, je suis très contente, mais la campagne marketing était tellement dithyrambique, que je m’attendais à un « miracle »… alors que les poudres ayurvédiques ou les huiles végétales m’auraient probablement apporté un résultat similaire -sur une base déjà naturelle et saine, précision qui a son importance.

Cheveux-fins-et-cassants-milieu-dos-1

MAJ décembre 2023 : mes cheveux se sont cassés

Comme cet article rencontre beaucoup de succès, je souhaitais vous donner des nouvelles de mes cheveux, neuf mois après avoir testé K18 hair.

Après le traitement, j’ai continué ma routine habituelle (shampoing doux, masque biologique et bains d’huiles). Or, au fil des mois, et pendant tout l’été, ma chevelure s’est considérablement affinée sur les longueurs.

J’ai perdu au moins la moitié de ma masse d’origine…

Ce problème n’est pas lié à une chute, parce que la densité n’a pas changé au niveau des racines : le cuir chevelu n’est pas plus visible.

En fait, il s’agit de mes longueurs anciennement décolorées (oxydants volume 30 et 20) en 2020 et en 2021. Au cours de l’été, elles sont devenues de plus en plus claires, blond doré.

Toutes les pointes fragilisées, ainsi que ces anciens cheveux colorés, se sont cassés… trois ans après.

Pas de miracle pour les cheveux décolorés

En octobre, j’ai coupé au moins 10 cm (toute ma pousse de l’année). la différence d’épaisseur est bien visible sur cette photo :

Cheveux-naturellement-plus-clairs-avant-apres

Je fais donc cette mise à jour pour vous prévenir que les cheveux décolorés (ou colorés avec oxydant volume 30 au moins) ne se cassent pas forcément tout de suite… mais si vous les laissez pousser, le retour de bâton peut survenir dans les 2-3 ans après.

Le masque sans rinçage K18 Hair avait amélioré l’aspect de mes cheveux au mois de mars 2023… Cela n’a néanmoins rien réparé du tout, dans mon cas, puisque j’ai perdu mes longueurs.

Peut-être que le produit aurait été plus efficace sur cheveux qui viennent d’être colorés ou décolorés ? Ou bien que les cheveux décolorés peuvent effectivement rester beaux… pendant un temps limité. Le masque K18 aide à prolonger leur vie, mais ces cheveux sont tellement dévitalisés qu’ils ne resteront pas des années…

Et vous, quel est votre avis ? Avez-vous des questions ?

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] Proustienne […]