Comment neutraliser les reflets roux du henné ?

31,Oct,2022 | Coloration végétale | 2 commentaires

Malgré tous ses bienfaits, le henné présente des inconvénients.

Une fois que l’on a commencé à teindre ses cheveux, difficile de changer de couleur ! Les pigments recouvrent définitivement la fibre capillaire, et rien n’altère leur intensité.

Il devient alors impossible de retrouver une nuance châtain ou blonde.

Pourtant, si vous ne souhaitez pas foncer vos cheveux, vous vous demandez comment neutraliser les reflets roux du henné ?

La coloration chimique est tentante. Mais risque-t-on de casser ses cheveux ? De virer au vert ? Beaucoup d’informations contradictoires circulent sur le net. Existe-t-il des solutions alternatives, moins nocives ?

Si vous souhaitez retrouver votre couleur naturelle ou neutraliser les reflets roux du henné, cet article est pour vous !

Comprendre les règles de la colorimétrie pour cheveux

Quelle couleur choisir pour neutraliser le roux du henné ?

Quelle que soit votre couleur naturelle, la base qui vous servira de référence afin de prévoir le résultat final reste votre couleur actuelle (soit vos cheveux colorés au henné).

Pour clarifier les choses, nous allons adopter le langage des coiffeurs, et comprendre comment utiliser les outils de colorimétrie.

Déterminer votre hauteur de ton

Toute couleur capillaire est composée du mélange des trois couleurs primaires [ bleu + jaune + rouge ] à différentes proportions.

La hauteur de ton détermine si vos cheveux sont plus ou moins foncés.

Elle est déterminée par une échelle dite « universelle » allant de 1 (plus foncé) à 10 (plus clair). Ils vont d’une palette de marron très foncé (dit « noir ») à du beige très très clair (dit « blond platine »). Entre chaque numéro, il existe 1 ton d’écart.

Nuancier hauteur de ton cheveux

Le reflet principal et le reflet complémentaire

Le reflet et le reflet complément fonctionnent comme une sorte de « filtre » transparent coloré. Ils s’ajoutent à la hauteur de ton, pour apporter une nuance. Celle-ci est visuellement si intense qu’elle détermine la couleur de nos cheveux.

C’est ainsi que l’on peut obtenir, par exemple, un châtain doré ou glacé, un blond plutôt cuivré ou cendré, ou même des cheveux 100 % cuivrés (roux clairs) etc.

Pour illustrer le rendu hauteur de ton + reflet 1, je vais prendre un exemple avec une base « blond très clair » ou « 9 », sur laquelle les différences semblent bien visibles.

nuancier reflets coloration

Les reflets peuvent co-exister : le reflet principal est modulé par un reflet secondaire.

Voici un nuancier où l’on ajoute un deuxième reflet au cendré, pour voir à quel point celui-ci est important :

Avec ces éléments, essayez d’identifier au mieux à quelle nuance (hauteur de ton + reflets) votre base actuelle correspond.

Ces nuanciers créés par les coiffeurs s’adaptent très bien aux teintures végétales, puisqu’il aident à caractériser les nuances. On retrouve exactement les mêmes palettes de couleurs avec le henné.

Par exemple :

coloration blond cuivré acajou henné vs majirel

Sur cette photo, moitié lumière et ombre, mes cheveux sont colorés au henné. Ils correspondent à une hauteur de ton n°7 (blond). On distingue un premier reflet cuivré (orange) mais à l’ombre, on voit clairement un sous-reflet acajou (plus rouge).

Blond + cuivré + acajou = 7.45. Comparons avec une nuancier professionnel Majirel : on est bien sur un 7.45, soit un blond cuivré acajou.

Maintenant, vous savez déterminer la hauteur de ton de reflets et de sous-reflets de vos cheveux actuels (colorés au henné).

A partir de là, il ne reste plus qu’à garder la même hauteur de ton, mais à trouver les deux reflets opposés (principaux et complémentaires) dont vous avez besoin pour neutraliser le roux du henné.

Le principe de neutralisation des reflets

L’étoile chromatique est un outil de colorimétrie utilisé par par les coiffeurs, lorsqu’ils souhaitent neutraliser un reflet indésirable.

Cela signifie « annuler » ce reflet ou le rendre imperceptible. On corrige la nuance des cheveux.

Aussi, le terme de « neutraliser » est un synonyme d‘éliminer la visibilité d’une couleur grâce à la complémentarité d’une autre couleur.

étoile chromatique reflets coloration

Par définition, le henné ajoute des reflets roux à vos cheveux : cuivrés (orange) ou bien acajou (rouge).

Les reflets « contraires » sont donc le bleu (cendré) et le vert.

Pour neutraliser les reflets du henné, nous aurons donc besoin de pigments bleus (cendré) ou verts.

Pour illustrer tout cela avec un exemple, j’ai grossièrement sélectionné ma chevelure colorée au henné, sur une photo, et j’ai appliqué un « filtre » avec un logiciel de retouche d’images. J’ai testé un filtre gris (= reflet .1 cendré), puis une superposition gris + vert (= reflet .17 cendré vert).

Regardez le résultat par étape sur des cheveux blonds cuivrés acajou (soit 7.45) :

neutraliser le roux du henné patine

Explication : Un reflet cendré seul atténue déjà bien la rousseur du henné. On obtient un châtain clair (ou un « blond » en langage de coiffeur). En revanche, mes cheveux sont juste châtains, encore un peu roux. En effet, le deuxième reflet acajou (rouge) subsiste.

Pour neutraliser totalement les reflets de mon henné du Rajasthan (rouge), je devrais choisir une coloration aux reflets cendrés + vert.

Elle agit agir à la fois sur le cuivré + acajou. Soit un 7.17. On a enfin un vrai châtain (blond) cendré.

Conclusion : pour neutraliser un 7.45, on a besoin d’une coloration 7.17. La hauteur de ton ne change pas, puisque l’on ne souhaite pas foncer ses cheveux.

Les précautions à prendre quand on a fait du henné

Il est tout à fait possible de revenir aux colorations chimiques lorsqu’on a fait du henné, même pendant plusieurs années. Ou encore d’utiliser des produits plus légers, tels que des patines.

En revanche, pour éviter la catastrophe, deux précautions sont indispensables avant de se lancer.

Votre henné contenait-il des sels métalliques ?

Soyez certaines que le henné que vous avez appliqué les quatre mois précédents ne contenait aucun sels métalliques ou sodium picramate.

Cet ingrédient est utilisé par certaines marques pour intensifier les reflets roux du henné afin d’obtenir une couleur rouge rubis (et non orangée).

C’est pourquoi, on le trouve dans les colorations végétales sous la dénomination de « henné renforcé ».

Regardez donc bien la composition de ce que vous achetez !

Si vous avez appliqué un henné avec du sodium picramate, il sera nécessaire d’attendre quatre mois avant de passer à la coloration chimique.

En effet, la réaction produite entre le sel métallique et la coloration d’oxydation est catastrophique pour votre fibre capillaire : celle-ci risque d’être brûlée, extrêmement sèche puis de se casser entre vos doigts.

Si votre henné était 100 % pur, il n’y a aucune contre-indication avec les couleurs chimiques !

Je vous conseille néanmoins de le faire dégorger au maximum, avant de commencer la transition.

Comment faire dégorger son henné au maximum ?

Le henné est une coloration végétale permanente -et toutes les colorations végétales sont conçues à base de henné.

Il ne dissout pas votre couleur naturelle, mais il recouvre la fibre capillaire et la colore.

Il gaine et il protège vos cheveux. Au fur et à mesure des couches, la couleur devient alors plus opaque, plus intense et donc foncée (rouge, violine…).

Ce qui constitue une superbe avantage lorsqu’on aime les soins naturels devient un inconvénient pour les colorations chimiques :

  • le henné empêche le produit de bien se fixer ou de bien pénétrer sous les écailles
  • le henné fonce votre couleur de base

Il est donc important de le faire dégorger au maximum, pour éclaircir votre base et pour aider les (futurs) pigments à pénétrer plus facilement.

Voici plusieurs solutions à tester sur deux semaines :

  • Utilisez le shampoing Head & Shoulders antipelliculaire ;
  • Faites un masque à l’argile blanche pendant 30 minutes minimum ;
  • Réalisez un bain d’huile surtout si votre henné est frais ;
  • Faites un masque à la vitamine C effervescente (à faire fondre dans l’eau).

Toutes ces méthodes décapent un peu.

Pendant cette période délicate, veillez donc à prodiguer, entre chaque shampoing, une bonne hydratation à votre crinière, avec un masque, un après-shampoing, de l’huile végétale et du miel (ou gel d’aloé véra).

Préparez vos cheveux à recevoir une coloration chimique

Pour limiter les dégâts et obtenir le meilleur résultat possible, bichonnez particulièrement vos cheveux, une ou deux semaines avant la transition -si vous n’agissez pas sur un coup de tête.

Il suffit de mettre en place une routine simple mais très qualitative : shampoing doux et nourrissant, combo masque + après-shampoing, pas d’appareils chauffants (!), bain d’huile toute la nuit au moins une fois, brossage doux…

Plus vos cheveux seront en bonne santé, plus vous serez satisfaite du résultat, en terme de texture, de brillance, et de nuance.

Utiliser une patine pour neutraliser les reflets roux du henné ?

Il ne vous reste plus qu’à choisir le produit adapté pour recouvrir la couleur de votre henné.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous, en fonction de l’intensité du résultat que vous souhaitez, de sa durabilité et de l’état de vos cheveux.

Voici celles que j’ai testé.

Quel résultat avec le shampoing bleu sur un henné ?

Si vous avez bien suivi les règles de colorimétrie, cette question vous démange…

Après tout, l’idée semble bonne : le shampooing bleu (ou violet si vos cheveux ont des reflets jaunes) dépose un léger pigment bleu, qui neutralise le orange.

Cela fonctionne ainsi pour les cheveux décolorés. Il est indispensable pour obtenir un joli blond froid.

J’ai effectué des recherches sur Internet, francophone et anglophone, pour savoir si le shampoing bleu était efficace afin de neutraliser les reflets roux du henné.

Impossible de trouver une réponse précise, et surtout, aucune une photo avant/après.

Personne n’aurait-il donc tenté l’expérience ? Qu’à cela ne tienne, je me suis donc lancée.

Verdict : cela ne fonctionne pas.

Pourquoi ? Probablement parce que les pigments bleus déposés lors du shampoing, même avec cinq minutes de pose (oui, j’ai essayé), sont beaucoup trop légers pour contrebalancer l’intensité du henné.

Le seul résultat est obtenu est d’assécher vos cheveux.

En outre, le henné recouvre votre fibre capillaire d’une gaine très résistante. J’imagine que sans aucun processus chimique, les pigments bleus ne tiennent tout simplement pas.

Dans le cas où vous réalisez une décoloration, les écailles ainsi que les cuticules sont ouvertes grâce à un oxydant, afin de dissoudre les pigments mélaniques naturels du cheveu. Ici, elles restent bien fermées.

Bref, oubliez donc cette option, qui aurait été trop rapide, et surtout, trop facile… Le henné est coriace.

La patine ?

Avant de se lancer dans la coloration chimique à proprement parler, la patine mérite qu’on lui laisse une chance.

La patine est également utilisée, lorsqu’on a éclaircit ses cheveux avec une coloration d’oxydation ou une décoloration, et que l’on souhaite neutraliser la teinte jaune ou orange.

Elle est beaucoup plus intense que le shampoing bleu, et surtout il existe des nuances très variées.

C’est un procédé intéressant, en ce qu’elle vient gainer le cheveu fragilisé, le recouvrir d’une couche « protectrice » (en apparence) et donner beaucoup de brillance.

Aujourd’hui, il existe même des patines sans silicones. Elles agissent comme un soin capillaire.

Elle vaut donc la peine d’être tentée si vous avez fait du henné, et que :

  • vous hésitez à vous lancer dans les colorations chimiques
  • vous souhaitez un résultat cendré léger ou éphémère
  • vous acceptez d’avoir encore quelques reflets roux
  • vos cheveux sont très abîmés et ont besoin d’être réparés, en priorité

Concernant son évolution au fil du temps, ne craignez pas les démarcations !

Elle se délave puis s’efface au bout de 3 à 5 shampoings. Il faut donc la refaire régulièrement.

Heureusement, le procédé n’est pas trop contraignant et nécessite au maximum dix minutes de temps de pose.

Quelle patine utiliser ? Voici deux exemples.

Une patine prête-à-l’emploi, plus « naturelle » :

cendreur de patrice mulato

En gamme naturelle, Patrice Mulato a mis au point son Soin repigmentant cendreur. Je l’ai testé en 2018 (après dix ans de henné et une décoloration qui virait à nouveau au orange).

Le soin de P. Mulato atténue les reflets cuivrés mais rien d’extraordinaire pour ma part.

Je n’ai pas réussi à retrouver des cheveux blonds cendrés. Mes résultats n’étaient pas aussi visibles que d’autres, dont vous pouvez voir les photos avant/après !

Il part en trois shampoing. Petite précision : non, il ne s’agit pas d’un vrai « soin ». Il assèche un tout petit peu les cheveux (rien de dramatique).

Je dirais que ce produit convient aux personnes qui ont décoloré leurs cheveux pour devenir blondes et souhaitent neutraliser le orange.

Néanmoins, pour un résultat léger et naturel, il fonctionne sur le henné. Mais vous restez malgré tout rousse (moins intense).

Enfin, au rayon des colorations chimique, vous trouvez les patines plus élaborées, à usage professionnel.

La patine professionnelle

Des marques comme Dialight de Loreal professionnel proposent une très grande variété de nuances.

Choisissez en une qui correspond à votre hauteur de ton, ou un ton plus foncé, mais pas en-dessous, sinon elle ne sera pas assez intense.

La teinte cendré fonce les cheveux d’un demi-ton. Néanmoins, sachez que le résultat s’estompe au fil des shampoing, et qu’il n’est pas définitif.

En plus de la hauteur de ton, quelle couleur de reflet choisir ?

  • Si vous avez des reflets exclusivement cuivrés (orange), dirigez-vous vers une patine cendrée en .1 voire .11
  • Si vous avez des reflets rouges et cuivrés, le .17 (cendré + vert) sera très efficace.
  • Si vous avez des reflets cuivrés et dorés, optez pour un mélange de cendré et d’irisé comme .12 ou .21 .
  • Et si vous avez les trois (rouge, cuivré et doré, pourquoi pas !), n’hésitez pas à mélanger deux patines en proportion. Par exemple un .11 et un .28 ou .77

Vous trouverez des patines hauteur de ton + reflet, par exemple (7.1) ; ou bien des patines hauteur de ton zéro reflet (par exemple 7.0), à combiner avec des reflets (0.11, par exemple), qui sont plus intenses.

Il est possible d’utiliser seule une patine à reflet principal et complémentaire (ex : 0.11, 0.12, etc.).

Elles s’associent avec un révélateur (soit un oxydant à faible volume d’eau oxygénée) dit 2,7 % ou 9 volumes.

N’ayez pas peur de vous tromper : le résultat est généralement très léger, et part en six shampoings.

Par exemple, lorsque j’ai testé cette solution en 2022, voici la couleur de mes cheveux colorés au henné blond, après une décoloration :

cheveux colorés au henné blond

Ils sont dégradés (car décolorés) de 9.34 (blond très clair doré cuivré) à 7.34 au niveau des racines (repousses).

La couleur cuivrée est assortie de reflets dorés, car je réalisais un mélange henné d’Egypte et neutre (cassia), soit du henné blond.

Pour neutraliser tout cela, il fallait un reflet cendré avec un sous-reflet irisé.

On garde la même hauteur de ton que les racines. Soit, une patine composée d’un mélange : 3/4 de 7.1 et 1/4 de 8.12.

En vérité, vous conserverez malgré tout quelques reflets cuivrés

Pour neutraliser complètement le roux du henné, il faut se tourner vers les véritables colorations chimiques…

Les colorations chimiques peuvent-elles neutraliser les reflets roux ?

Si vous avez la certitude de ne plus vouloir des reflets roux du henné, il faut admettre que rien ne sera plus efficace qu’une coloration chimique.

Voici comment procéder…

La coloration « ton sur ton » sans ammoniaque

Oubliez les boites vendues en grande-distribution, et tournez vous vers des produits professionnels, tels que Diarichesse, qui vous laissent un large choix de personnalisation.

Je vous explique pourquoi ils abiment moins les cheveux, dans cet article.

La coloration « ton sur ton » part entre 4 à 6 shampoings. Elle s’utilise avec un oxydant un peu plus concentré en eau oxygénée, de 10 ou 15 volumes.

Quelle couleur choisir ?

Les mêmes règles s’appliquent que pour la patine. Il est impossible d’éclaircir vos cheveux.

En réalité, comme l’on a besoin d’un reflet cendré (bleu) pour neutraliser le orange/rouge, vous allez nécessairement foncer d’un demi-ton à un ton.

On sélectionne déjà la même hauteur de ton que ses cheveux (racines), ou bien un ton plus foncé : ce sera plus efficace, si vous ne voyez pas d’inconvénients à obtenir une couleur un peu plus sombre.

Tout se joue dans le choix reflet. On l’adapte en fonction de sa base, colorée au henné :

  • Si vous avez un henné exclusivement cuivré (orange) : .11 (double reflet cendré)
  • Si vous avez un henné cuivré acajou : .17 (cendré + vert)
  • Si vous avez un henné cuivré doré : .12 (cendré irisé)
  • Et si vous avez les trois (doré cuivré acajou, pourquoi pas !) : .11 + .28 ou + .77

La coloration chimique « ton sur ton » aura du mal à se fixer à cause du henné, qui enrobe déjà votre fibre capillaire.

De fait, le résultat sera moins intense que sur des cheveux vierges.

Ce n’est pas grave : vous obtiendrez juste un effet « patine », soit un filtre qui atténue le côté roux ou acajou.

Certes, elle abime un peu plus les cheveux que la patine, mais cela reste raisonnable (en comparaison avec la coloration d’oxydation), si vous compensez avec de bons soins. Il est possible de garder de longs et beaux cheveux ainsi.

Comme vous avez vu, mes cheveux étaient colorés au henné d’Égypte et au Cassia, soit cuivré et doré. J’ai préféré le « ton sur ton » à la patine, et j’ai mélangé 3/4 d’Argent Milkshake (.11) avec un 1/4 de blond clair irisé (8.02) :

faire une coloration chimique sur un henné

C’est la solution que je vous recommande si vous souhaitez vraiment en finir avec la couleur du henné, et atténuer la démarcation, le temps que vos cheveux naturels repoussent, par exemple.

Elle apporte un bon compromis entre couleur (cendrée) et état des cheveux (peu abîmés).

Si vous avez des cheveux blancs jusqu’à 10 ou 20 % (difficile à estimer, n’est-ce pas ?), ils seront majoritairement couverts, mais ils réapparaitront au bout de 3 shampoings…

Enfin, si vous ne supportez vraiment plus les reflets roux du henné, et que vous espérez en être définitivement débarrassée (ou presque), il existe une solution plus radicale et plus durable : la coloration d’oxydation.

La coloration d’oxydation pour recouvrir le henné

A la base, la coloration d’oxydation vise plutôt à éclaircir ou à foncer vos cheveux de manière permanente.

Elle offre également une parfaite couverture des cheveux blancs -jusqu’à 100 %.

Son principe fonctionne de manière assez agressive.

Elle contient de l’ammoniaque et s’utilise avec un oxydant assez dosé en eau oxygénée (de 3,75 à 9%).

Il vient soulever les écailles de vos cheveux pour détruire vos pigments mélaniques naturels, et les remplacer par ceux de la crème colorante.

C’est pourquoi, le processus est définitif. Vous pouvez dire adieu à votre couleur naturelle -et celle obtenue avec le henné.

Mais comment se comportent nos cheveux déjà colorés au henné ?

Je dirai que la coloration d’oxydation fonctionne, mais qu’elle s’estompe un peu plus vite que sur des cheveux vierges (jamais colorés). Elle prend plutôt bien.

En revanche, il faudra rafraichir les longueurs tous les trois mois environ pour intensifier la couleur, sinon celle-ci devient terne.

Vous conserverez de légers reflets roux au soleil. Mais très légers. Rien à voir avec une nuance rousse.

Quelle est la meilleure couleur pour recouvrir le henné ?

Si vous souhaitez harmoniser vos longueurs avec votre couleur naturelle (repousse), choisissez la même hauteur de ton que vos racines, voire un ton plus foncé (elle va éclaircir).

Pour une véritable métamorphose, vous pouvez foncer vos cheveux jusqu’à 3-4 tons.

Utilisez toujours un oxydant volume 20.

Aussi, il est nécessaire de choisir une nuance, qui comporte un reflet cendré principal. Pour le reflet secondaire :

  • Si vous avez un henné exclusivement cuivré (orange), optez pour un cuivré : .11
  • Si vous avez un henné cuivré acajou, le .17 (cendré + vert) fonctionne très bien !
  • Si vous avez un henné cuivré doré, on choisit un cendré – irisé : .12 ou .21
  • Et si vous avez les trois (doré cuivré acajou) : .11 et .28 ou .77

L’avantage est que vous pouvez tester le résultat par avance, en réalisant une coloration « ton sur ton » de la même nuance. Si vous êtes satisfaite, après 6 shampooings, lancez-vous !

J’ai tenté l’expérience de 2019 à 2021.

A cette époque, mes cheveux sont encore blonds fraise à cause des reflets roux du henné. J’ai utilisé différentes hauteurs de ton de la gamme Majirel Cool Cover, et cela s’est révélé plutôt efficace :

neutraliser reflets roux du henné majirel cool cover

Au niveau de l’état, les cheveux étaient clairement un peu plus cassés et cassants. Mais rien à voir avec mes mauvaises expériences de colorations prêtes-à-l’emploi en grande surface.

Cependant, je les portais courts. Ils étaient bien brillants et épais. Sur cheveux longs, je pense que les pointes vont rapidement s’affiner… (note un an après : oui, j’ai dû couper une partie de mes longueurs…)

Pour les soins, vous pouvez conserver la même routine naturelle : bains d’huile de temps en temps, recettes maisons…

Évitez surtout les appareils chauffants, pour ne pas apporter le coup de grâce à vos cheveux.

Si vos cheveux sont abîmés, tournez-vous vers des produits adaptés aux traitements chimiques, afin de les protéger.

Certes, la composition n’est pas naturelle du tout, mais ils sont spécialement formulés pour régénérer la fibre capillaire chimiquement brûlée : Olaplex, K18, les silicones…

C’est sur cette base que je suis repartie dans ma nouvelle repousse.

Neutraliser les reflets roux avec l’indigo

Enfin, il existe une solution naturelle, si vous ne souhaitez pas vous lancer dans les colorations chimiques.

Une plante tinctoriale est bien connue pour ses pigmentés bleutés : l’indigo.

Je vous explique en détail comment préparer votre teinture végétale pour redevenir brune, dans cet article.

Cependant, la solution reste temporaire car les plantes tinctoriales ne tiennent que 4 à 6 shampoings.

Vous devrez recommencer leur application une fois par mois environ. Sinon, la nuance de vos cheveux colorés au henné réapparaîtra, comme avant.

Si vous avez les cheveux blonds très clair à blond clair, voici des résultats approximatifs :

Pour les cheveux blonds à noirs, vous retrouverez une teinte châtain clair plutôt froide :

En conclusion

Cet article ne visait pas à promouvoir la coloration chimique, mais à répondre à vos question.

Oui, il est possible de revenir vers la coloration chimique après une coloration végétale à base de henné, si vous n’aimez plus le résultat.

Il est possible de neutraliser les reflets roux et de retrouver (artificiellement) votre couleur naturelle.

Posez vos questions en commentaire, je complèterai cet article au fur et à mesure !

Pour aller plus loin :

L’article « Peut-on faire un henné sur cheveux décolorés ? » explique en détail ce qui se passe lorsque vous avez coloré ou éclaircit vos cheveux (ou vous les avez décolorés pour devenir blonde), et que vous aimeriez ensuite faire un henné par-dessus.

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires