Comment les EGF (Facteurs de croissance épidermique) ont transformé ma peau

2,Jan,2024 | Soins visage | 0 commentaires

Depuis un petit moment, je cherche une routine anti-âge efficace avec un minimum de produits, d’excellente qualité. Après moult recherches, j’ai craqué pour la fameuse Crème hydratante à l’EGF, de la marque islandaise BioEffect.

L’EGF ou le Facteur épidermique de croissance, est une protéine naturellement présente dans notre organisme. Elle joue le rôle de messager cellulaire pour assurer la réparation de notre peau, et sa préservation vis à vis de facteurs extérieurs.

Vous l’aurez compris, cette crème appartient à la nouvelle génération des soins anti-âge : la cosmétique cellulaire.

Elle active la production de collagène, d’élastine et d’acide hyaluronique. Mais pas seulement : elle possède aussi des effets anti-inflammatoires et régule l’excès de sébum.

Si j’écris cette revue après seulement un mois d’utilisation, c’est parce que j’ai déjà obtenu des améliorations visibles : grain de peau affiné, texture, disparition des inflammations, etc. Je suis ravie de cette découverte !

Dans cet article, je vous montre les résultats avant/après obtenus avec la Crème hydratante de BioEffect, en photos -et au fil des mois.

Je précise que cet article n’est pas sponsorisé, et que j’ai moi-même acheté la Crème hydratante BioEffect.

les EGF (facteur de croissance), c’est quoi ?

Peut-être avez-vous remarqué que les crèmes formulées à base d’EGF sont assez onéreuses. Il est donc légitime de se demander ce qui justifie un tel prix.

J’ai découvert l’existence de la marque BioEffect lors de recherches sur les meilleurs ingrédients actifs anti-âge.

Je voulais comprendre ce qui différencie vraiment une gammes de luxe, d’une crème vendue 15 € en parapharmacie.

Les marques de luxe et les autres : quelles différence ?

J’ai toujours hydraté ma peau avec une crème classique, soit formulée avec quelques ingrédients actifs basiques. Depuis un an, j’utilisais celle de La Rosée au beurre de karité. Matin et soir, je ressentais pourtant des tiraillements. Ma peau gardait un aspect sec et légèrement texturé.

Cette gêne m’a finalement poussée à chercher une autre solution.

J’ai visionné une vidéo d’Hélène (MonBlogdeFille) dans laquelle elle mentionnait la marque BioEffect et ses explications m’ont intriguée.

J’ai ainsi découvert l’existence de l’EGF, le Facteur de croissance épidermique, d’origine végétale, dont la marque BioEffect est pionnière sur le marché cosmétique.

Après avoir lu l’intégralité de leurs pages « Science« , j’ai décidé de sauter le pas avec la Crème hydratante.

Je me suis demandé s’il y aurait des résultats sensiblement différents avec une telle crème : l’EGF n’hydraterait pas seulement la surface de la peau, il agirait sur les cellules de l’épiderme.

L’EGF une protéine anti-âge exceptionnelle
EGF Facteur de croissance épidermique
Source : ResearchGate

L’EGF ou Facteur de croissance épidermiques est une protéine naturellement présente dans notre organisme.

Plus précisément, il s’agit d’un polypeptide, soit une longue chaîne de peptides (protéines) contenant 53 acides aminés.

Il a été découvert en 1986 par Rita Levi-Montalcini (neurologue) et Stanley Cohen (biochimiste), qui ont tous deux été récompensés par le prix Nobel de Médecine.

Il a fallut des décennies de recherches génétiques et dermatologiques pour intégrer des EGF dans un sérum ou une crème : formulés en laboratoire grâce à une procédure complexe, ils font partie de la nouvelle génération des soins anti-âge.

La nouvelle génération de soins anti-âge

D’après ce que j’ai compris, cette nouvelle génération n’agit pas seulement en surface de la peau (amélioration les rides ou les tâches pigmentaires). Elle vise à influencer notre activité cellulaire pour renverser le processus de vieillissement.

C’est pourquoi on parle carrément de cosmétique cellulaire.

Je vous l’accorde, c’est extrêmement ambitieux !

Alors, comment l’EGF est-il synthétisé ? Comment communique-t-il avec les cellules de notre peau ?

Les EGF agissent comme des messagers intercellulaires : ils transmettent aux cellules les instructions pour leur croissance, leur régénération et leur multiplication.

Ces trente dernières années, de nombreuses recherches sont menées sur les mécanismes de réparation de la peau, notamment pour aider les grands brûlés.

Pour favoriser la cicatrisation des plaies complexes (reconstruction de tissus), notre corps produit lui-même des hormones EGF. Mais parfois, cela ne suffit pas… Il est nécessaire de biostimuler les fibroblastes et les kératinocytes.

On a découvert que le vieillissement cutané présente les mêmes caractéristiques d’inflammation et d’oxydation que celui d’une plaie.

Or, avec l’âge, le processus de radicaux libres altère les fibroblastes (production de collagène). Les Facteurs de croissance épidermique seraient bien utiles pour activer la régénération cellulaire, mais ils diminuent aussi.

De fait, nos cellules se renouvellent moins (je simplifie au maximum). Notre taux de collagène et d’acide hyaluronique chutent drastiquement. Concrètement, la peau se répare beaucoup moins bien : elle s’affine, elle s’assèche, elle ride, elle perd son éclat, etc.

Après de nombreuses recherches, des protéines EGF ont été synthétisées et incorporées dans la fabrication de cosmétiques.

Crème hydratante EGF Bioeffect Facteur de croissance épidermique

Les cosmétiques cellulaires : au cœur de la science anti-âge

Le Docteur Björn, CSO et co-fondateur de BioEffect explique que les répliques végétales d’EGF « communiquent avec les cellules qui se trouvent à la surface de notre épiderme ». Elles envoient un signal qui traverse les différentes couches de la peau, et active le renouvellement cellulaire.

Les EGF viennent stimuler les fibroblastes, la production naturelle d’acide hyaluronique et la synthèse du collagène.

Vous l’aurez compris, on parle ici de protéines et de cellules, pas d’un actif extrait de plante ou de fruit. Comment les incorporer dans un sérum ou une crème ?

Le processus est aussi complexe que passionnant !

Il existe deux type de facteur de croissance épidermique en cosmétologie : celui d’origine humaine et celui d’origine végétale.

Le facteur de croissance épidermique humain (human EGF)

J’ai trouvé peu d’informations sur le Facteur de croissance épidermique humain. Et pour cause : en Europe, la commercialisation de produits contentant des cellules souches humaines est interdite.

Néanmoins, d’un point scientifique et avancées anti-âge, le sujet mérite un petit développement.

Aux Etats-Unis et en Suisse, les premières crèmes contenant du Facteur épidermique de croissance humain ont été formulées il y a une dizaine d’années.

Dans notre organisme, la plus grande partie des cellules d’EGF proviennent du foie et de l’urine. Bien entendu, les cosmétiques ne contiennent ni d’urine ni morceaux d’organes. Il existe des méthodes de synthétisation très complexes.

Tout s’effectue sur des cellules humaines cultivées in vitro.

On utilise des recombinants d’EGF, c’est-à-dire des molécules ADN crées en laboratoire, grâce à un travail de manipulation génétique. Plusieurs types de bacilles et d’adénovirus (transformés pour être inoffensifs) sont introduits afin de stimuler la production d’EGF par ces cellules d’ADN recombinées.

Pour plus de détails, voici les études détaillées :

Bien entendu, l’EGF ainsi obtenu est complètement inoffensif en application topique pour l’organisme.

Ces cosmétiques contiennent donc de l’ADN humain : ils ne sont pas autorisés à la vente en Europe, pour des raisons éthique et juridiques.

Heureusement, il existe des alternatives d’origine végétale.

Creme anti age EGF cosmétique cellulaire
Le facteur de croissance épidermique végétal (BioEffect)

Il a fallut plus de dix ans de recherches pour que des laboratoires découvrent, dans certaines plantes, des cellules d’EGF similaires à celles des humains (à 97 %).

BioEffect a mis au point le premier Facteur de croissance épidermique d’origine végétal au monde, extrait de l’orge.

On parle ici de biotechnologie.

En plus de leur compatibilité avec nos cellules, les ingrédients issus de la biotechnologies sont plus stables et plus responsables pour l’environnement.

De nombreuses études on prouvée l’efficacité de l’action régénérante des cellules souches de plantes sur notre épiderme.

BioEffect possède ses propres laboratoires en Islande ainsi que ses champs de culture d’orge.

Quels sont les effets anti-âge de l’EGF ?

On entend parfois des controverses sur le fait que l’application topique d’un cosmétique à base d’EGF ne pourrait pas régénérer notre peau. Les molécules d’EGF seraient trop grandes pour pénétrer dans la couche cornée et à atteindre les kératinocytes viables dans la couche basale.

Dans cet article très étoffé de 2021, The Cutaneous & Aestetic Surgery explique que cette limitation a été surmontée à partir de 2002.

La « majorité des formulations commercialisées en dermatologie et en cosmétique » contiennent un EGF de faible poids moléculaire. Il possède donc « un excellent potentiel de pénétration topique dans la couche cornée ».

Il est possible d’améliorer cette pénétration, notamment grâce au microneedling.

Pléthores d’études cliniques et dermatologiques ont démontré les bienfaits de l’application topique d’un cosmétique (crème ou sérum) à base de Facteur de croissance épidermique.

Réduction des dermatoses, de l’acné et des inflammations cutanées

Plusieurs études ont prouvées que l’application topique d’une crème à l’EGF réduit l’inflammation de la peau, les dermatoses, et l’acné. En effet, ses bienfaits sont assez extraordinaires. Il inhibe la production de sébum, tout en augmentant l’hydratation de l’épiderme.

Après seulement deux semaines d’utilisation, je confirme à mon tour ce résultat sur ma peau sujette aux irritations et à la dermite péri-orale.

Amélioration de la fermeté et de l’élasticité de la peau

Le processus de vieillissement de la peau implique plusieurs facteurs.

Citons notamment la diminution de la production d’acide hyaluronique, qui assure la bonne hydratation des tissus. On assiste également à la diminution de l’activité des fibroblastes, responsables du collagène. C’est pourquoi la peau tend à s’affiner et à devenir plus sèche : ridules, rides ou sillons sont les premières conséquences visibles.

Non seulement, les EGF hydratent en profondeur, mais aussi ils épaississent notre peau.

Diminution des ridules et des poches sous les yeux

60 volontaires d’une étude clinique menée en 2015 ont majoritairement déclarés que les poches sous leurs yeux avaient diminuées grâce à l’application d’un sérum à l’EGF, deux fois par jour, pendant 3 mois.

En 2012, cette étude clinique montrait que l’application topique quotidienne d’un sérum à l’EGF, associé avec une protection solaire, pendant 3 mois, avait significativement réduit les ridules.

La texture de la peau s’était déjà améliorée au bout du premier mois, et les améliorations se poursuivaient dans le temps.

Atténuation du mélasma (tâches pigmentaires)

Les EGF agissent également contre le photo-vieilissement, soit le vieillissement cutanée causé par les rayons UV.

D’après une étude clinique, son application deux fois par jours, pendant deux mois, avait réduit l’hyperpigmentation de 73,4 % des volontaires.

Ce n’est pas tout : il inhibe aussi la synthèse de mélanine, dont le surplus est responsable des tâches pigmentaires sur le visage lorsque l’on s’expose régulièrement au soleil. Même s’il ne remplace en rien un filtre anti-UV, les Facteurs de croissance épidermiques jouent un rôle protecteur et préventif.

Synergie entre EGF et d’acide hyaluronique

Cette étude clinique menée en 2016 présente les résultats de l’application topique d’une crème à l’EGF combiné avec un sérum à l’acide hyaluronique, sur 60 femmes volontaires, pendant 12 semaines.

Dès la deuxième semaine, les volontaires ont constaté que leur peau semblait plus douce et plus ferme. Après un mois, les ridules étaient atténuées. Le teint devenait plus éclatant. L’hydratation profonde de l’épiderme a été constatée après 12 semaines.

Meilleure creme anti-age anti-ride

Mon avis sur la crème hydratante BioEffect ?

J’utilise la Crème hydratante à l’EGF de BioEffect depuis début décembre 2023. Cela fait donc un mois, au moment où je rédige la première version de cet article.

J’ai conscience que, pour le moment, les effets sont loin d’avoir atteint leur plein potentiel ! Il faut compter trois mois pour cela.

Néanmoins, je partage déjà les premiers résultats, tant il y a déjà de choses à dire…

L’article sera régulièrement mis à jour au fil du temps.

Quelques mots sur la marque BioEffect

Avant de vous parler du produit, je tenais à vous donner quelques éléments sur la marque islandaise BioEffect, qui ont contribué à mon choix.

Tous leurs cosmétiques sont vegan et non testés sur les animaux.

Les plants d’orge, dont sont extraits l’EGF et les autres actifs, sont cultivés sur leurs parcelles dans le respect de l’environnement naturel : la serre dans de la péninsule de Reykjanes, un champ de lave noire.

L’alimentation électrique est principalement fournie par des énergies locales et renouvelables (hydroélectricité).

Leur empreinte carbone est neutre : cela signifie que les éventuelles émissions sont réduites, et compensées (soit par évitement soit par financement de projets destinés à capter le carbone).

La crème hydratante BioEffect à l’EGF

Pourquoi avoir choisi la Crème hydratante plutôt que l’EGF Power crème ? Tout d’abord pour des questions de budget, et aussi parce que je voulais tester une première version, légèrement moins riche.

Le packaging de la Crème hydratante est très élégant et sobre : tout en verre. Une opercule en plastique blanc protège l’ouverture du pot.

La composition est simple et claire : pas d’excès d’émollients, juste les ingrédients nécessaires.

Néanmoins, je trouve dommage de ne pas connaître la concentration en EGF, l’ingrédient clef. Sachant que la Power Crème possèderait encore plus d’actif, j’aurais aimé établir une comparaison pour affiner mon choix.

Texture de la crème et application

Sa texture est douce et assez compacte.

Elle n’est pas parfumée, mais elle possède une fragrance naturelle très subtile : une odeur fraîche et florale très agréable, car on sent qu’elle est naturelle. Elle disparait instantanément lors de l’application.

J’ai vraiment découvert un niveau de confort supérieur à tout ce que j’ai pu tester jusqu’à présent.

Elle s’étale très bien, et pénètre rapidement dans la peau. Il ne reste aucun film gras ni pellicule perceptible ou visible. Le teint semble matifié. Au toucher, il est impossible de deviner qu’un cosmétique vient d’être appliqué.

Elle ne peluche pas du tout, même avec un léger frottement (pour tester), ni même en fin de journée.

Elle est vendue 105 € pour 50 mL : lorsque j’aurais terminé le pot, je vous dirai combien de temps il aura duré.

Routine anti age
Ma routine

J’ai intégré la crème hydratante à ma routine matin et soir.

En effet, les études cliniques montrent que les bienfaits de l’EGF sont optimaux, grâce à une application deux fois par jour.

Matin :

Soir :

  • Luna 3 + Mousse nettoyante Jonzac
  • Sérum à l’acide hyaluronique Jonzac
  • Crème hydratante BioEffect
  • Deux heures après : Trétinoïne 0,05 % sur le front

Au moment du coucher, j’effectue toujours une séance avec le masque LED Visage de Currentbody Skin : les LED rouges et infrarouges favorisent la pénétration des soins.

Les résultats après 1 mois d’utilisation (décembre 2023)

Rien qu’après un mois d’utilisation quotidienne, matin et soir, j’ai remarqué énormément d’améliorations.

Je prends des photos au fur et à mesure, afin d’établir la comparaison la plus objective possible.

Je précise que j’ai eu le Covid (trois semaines) en décembre 2023. Malgré le virus, les améliorations de la peau sont flagrantes. Je suis bluffée

Une peau éclatante, extrêmement douce et lisse au toucher
avant après creme EGF Bioeffect

(Ne prêtez pas attention aux rides car je souriais sur la photo « avant », et non sur la photo « après ». La couleur de la peau est liée au bronzage cet été, malgré la protection solaire.)

J’ai constaté une diminution de la taille des pores notamment au niveau des joues.

Le grain de peau s’est visiblement affiné. Il y a moins de rougeurs. De légères tâches pigmentaires ont encore été atténuées. Le teint semble plus lumineux et uniforme.

Fini la peau granuleuse ou texturée

Ma peau était texturée au niveau des ailes du nez et du front : on voyait des petits boutons transparents. Au toucher, je sentais une rugosité en fin de journée.

La brosse nettoyante en silicone (Luna 3 de Foreo) m’a énormément aidé à corriger ce soucis. L’effet exfoliant, en avais-je conclu. Cependant, si je manquais un jour d’utilisation, ma peau redevenait granuleuse.

Je me suis enfin débarrassée de cette texture grâce à la crème BioEffect, que j’utilise ou non Luna 3.

Mon visage est beaucoup plus doux, et ma peau reste lisse du matin au soir.

Une hydratation profonde et durable

Mon deuxième constat, après seulement quelques jours d’utilisation, concerne l’hydratation.

Ma peau avait tendance à être sèche, surtout en hiver.

Depuis quelques mois, matin et soir, j’appliquais pourtant un sérum à l’acide hyaluronique puis une crème nourrissante (au beurre de karité). Néanmoins, en fin de journée, ou au réveil, je ressentais un léger tiraillement. La peau présentait un aspect un peu rugueux.

Je n’ai pas eu l’impression, au toucher et lors de l’application, que la Crème hydratante BioEffect soit particulièrement riche.

Et pourtant, au bout de quelques jours, j’ai remarqué que ces petits signes de déshydratation ou de sécheresse, le soir et le matin, avaient complètement disparus.

Au toucher, la peau reste aussi douce et souple. Bref, en terme de confort et d’apparence, je ressens une nette différente.

Un résultat encore plus probant montre qu’effectivement, l’hydratation est devenue bien plus profonde… la disparition des inflammations.

Effet anti-inflammatoire et tolérance parfaite pour peau atopique
Avant après crème EGF Bioeffect

C’est probablement l’effet le plus visible.

La photo du dessous parait presque « filtrée » tant les imperfections (texture, bouton, brillance) ont disparues. Or, bien évidemment, aucune de ces photos n’a été retouchée, ni améliorée. Comme vous pouvez le constater, les ridules et les rides n’ont pas changé.

La première chose que j’ai remarqué en testant la crème hydratante BioEffect, c’est la tolérance de ma peau.

Dès l’introduction d’un nouveau cosmétique, je surveille les petits signes qui préfigurent la dermite péri-orale.

Or, après deux jours d’application, tous mes petits boutons ont disparus.

Au bout d’une semaine, j’ai constaté que ma peau était plus lisse et extrêmement douce au toucher. J’ai obtenu une amélioration des petites imperfections telles que des points rouges, ou un aspect légèrement texturé au niveau du front.

Ma peau semble également moins grasse -elle est devenue mate.

Le teint semble aussi plus éclatant, plus uniforme comme le montre la comparaison entre les deux photos au niveau du front, à seulement 30 jours d’intervalle.

Et surtout, je crois que cela en est vraiment fini de la dermatite péri-orale.

Une restauration de la barrière cutanée

Cet effet anti-inflammatoire s’explique par un élément essentiel à la beauté et à la santé de notre peau : le maintient d’une barrière cutanée saine.

C’est la couche externe de l’épiderme qui retient l’hydratation. Elle a pour rôle de protéger la peau des agressions.

Une barrière cutanée en bonne santé est nécessaire pour éviter les désagréments tels que les rougeurs, l’aspect sec ou rêche, les irritations et les dermatoses atopiques.

J’ai mis beaucoup de temps avant de m’apercevoir que mes soucis venaient principalement de là, même lorsque j’avais l’impression de faire tout ce qu’il fallait…

Avant après creme anti age EGF
Les signes d’une barrière cutanée endommagée

Par le passé, ma peau a toujours marqué, après un bouton par exemple. La rougeur mettait du temps à disparaître.

Je ne comprenais pas non plus pourquoi, malgré une bonne hydratation (crème hydratante classique, et boire 2 litres d’eau par jour), elle gardait un aspect légèrement rêche et sec.

J’ai aussi développé une dermite périorale, entre 2018 et 2021. S’il y existe des causes génétiques ou auto-immunes, j’ai récemment appris que cette inflammation est liée à la pénétration des allergènes : la barrière cutanée ne joue plus son rôle.

Même si j’ai guéri cette dermatose, depuis, je ne pouvais plus appliquer ma crème Trétinoïne (à 0,05 %) : une réaction inflammatoire surgissait dès le lendemain.

Petite précision : la Trétinoïne 0,05 % est fortement dosée (usage dermatologique). Prescrite pour l’acné, il s’agit également de la molécule la plus efficace, pour lutter contre le photo-vieilissement. En raison de son potentiel irritant, elle ne conviendra pas à tout le monde. Le rétinol, un dérivé à usage cosmétique, moins puissant, constitue une bonne alternative.

De 15 à 27 ans environ, soit jusqu’en 2013, j’en appliquais quotidiennement. En 2021, une année de traitement a effacé la majorité de mes tâches pigmentaires. Je souhaitais reprendre son utilisation depuis 2022, pour son effet anti-rides.

Les signes d’une barrière cutanée saine grâce aux EGF

Une semaine après l’utilisation de la crème BioEffect, j’ai remarqué que ma peau était beaucoup plus douce et profondément hydratée.

Coriace que je suis, je retente donc l’usage de la Trétinoïne à 0,05 %… Tout va bien ? Je continue.

Et voilà que depuis deux semaines, j’en applique tous les soirs. Quel miracle ! Aucune réaction inflammatoire, ni tiraillements, ni sécheresse. Je suis tellement ravie de pouvoir réintroduire à nouveau la Trétinoîne dans ma routine !

Voici ce que signifie concrètement le fait que les EGF améliorent la barrière cutanée.

C’est vous dire à quel point ils sont efficaces…

Pour ne pas créer de mauvaise réaction avec l’EGF ou diminuer l’efficacité de cet actif, je lave tout d’abord mon visage, puis je réalise ma routine avec la crème BioEffect. Avant d’aller me coucher, soit deux heures après, je rajoute une noisette de Trétinoïne.

Les rides et les ridules ?
Avant après meilleure creme anti-ride

Je n’ai pas encore constaté d’améliorations au niveau des ridules et des rides avec la crème hydratante Bioeffect, mais à ce stade, c’est normal. Il faudra plusieurs mois pour obtenir un éventuel résultat.

Elles se trouvent principalement au coin des yeux et au front. J’en ai peu (à 36 ans), mais ma peau a plutôt tendance au relâchement.

Ma marge d’amélioration est assez faible pour le moment. Les traitements dits anti-âges agissent plutôt en préventif.

Mise à jour janvier 2023 :

Le froid s’est intensifié (neige) et bien qu’elle reste profondément hydratante, la Crème BioEffect ne me semble plus assez riche. En fin de journée, ma peau tiraille légèrement.

La Power Crème serait peut-être plus adaptée pour l’hiver.

Je reviendrai mettre cet article à jour au fil des mois.

Résumé

Crème hydratante BioEffect

« Formulée à base d’eau islandaise pure, d’EGF végétal, d’acide hyaluronique et de vitamine E, elle renforce la barrière cutanée et offre une hydratation longue durée allant jusqu’à 12 heures.« 

BioEffect
🟢 Points forts :🔴 Points faibles :
– Pénétration parfaite
– Idéale pour peaux sensibles ou atopiques
– Hydratation longue durée
– Composition minimaliste et saine
– On aurait aimé connaître la quantité
d’EGF dans la composition

79 € pour 30 mL ou 109 € pour 50 mL

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *