Dermopigmentation des lèvres : j’ai fais un lip blushing

6,Nov,2023 | Soins visage | 0 commentaires

Il y a plus d’un an, j’ai sauté le pas ! J’ai opté pour la dermopigmentation des lèvres ou le lip blushing.

Aujourd’hui encore, je suis ravie d’avoir eu recours au maquillage semi-permanent des lèvres.

D’un point de vue esthétique, il a amélioré mon quotidien puisque je n’éprouve plus le besoin de me maquiller -bien que ce soit toujours possible. Et surtout, cette dermopigmentation m’a délivrée d’un petit complexe : des lèvres naturellement pâles.

Je souhaite donc partager mon retour d’expérience sur la dermopigmentation des lèvres, avec toutes les étapes et les conseils qui pourraient être utiles : déroulement, précautions, douleur… et surtout les résultats avant après, avec l’évolution au fil du temps.

la dermopigmentation des lèvres, c’est quoi ?

Le lip blushing ou la dermopigmentation des lèvres est un maquillage semi-permanent des lèvres.

Cependant, il ne s’agit pas d’un tatouage. Rien à voir avec les contours des lèvres dans les années 1990 : une dermopigmentation est plus légère. Elle reste discrète, avec un effet naturel.

Au niveau de la technique, les pigments sont introduits dans une couche superficielle de l’épiderme. Vegans, majoritairement composés d’eau et de glycérine, ils sont spécialement traités pour se résorber au fil du temps. La couleur pâlit, se délave, s’estompe et disparait…

Il existe plusieurs possibilités de lip blusing : un simple contour ou toute la bouche avec un effet dégradé. J’ai opté pour cette dernière technique.

Au niveau de la durée, la pigmentation des lèvres tient entre deux et cinq ans. Il est conseillé de procéder à une retouche tous les 18 mois, pour prolonger l’intensité du résultat.

Pourquoi ai-je eu recours à une dermopigmentation des lèvres ?

lèvres trop pales que faire
La couleur de mes lèvres avant le lip blushing

J’ai toujours eu des lèvres naturellement pulpeuses, mais assez pâles. En fonction des moments, leur nuance tire vers le rose mauve. Dans la mesure où mon teint est clair, l’ensemble donne vite un air fatigué voire malade.

Ces dernières années, j’ai souffert d’anémie chronique. Autant vous dire que mes lèvres étaient complètement décolorées.

Pour avoir meilleure mine, je portais donc constamment du rouge à lèvre -mat pour une longue tenue. J’ai même essayé le Superstay 24h, qui laisse seulement un contour disgracieux à la fin de la journée et assèche beaucoup.

Ajouté à cela, j’ai toujours eu une légère asymétrie : l’arc de cupidon est moins prononcé du côté droit. J’ai donc utilisé un crayon pour définir le contour, avant l’application de mon rouge à lèvre.

Mais… je n’aime pas le maquillage. Ou plutôt, et c’est là tout le paradoxe, je voudrais qu’il tienne à vie. J’aimerais que mon visage, harmonisé par ces techniques ou ces couleurs, reste définitivement ainsi. Je n’éprouve aucun plaisir à répéter chaque jour les mêmes gestes, et encore moins à retrouver mon reflet « nu » dans la glace le soir, alors que je m’habitue à ces améliorations en journée.

Le maquillage semi-permanent est donc une solution idéale à mes yeux !

Lorsque j’ai appris l’existence du lip blushing, je n’ai pas hésité longtemps.

Dermopigmentation des lèvres et injections d’acide hyaluronique : compatibles ?

pigmentation des lèvres et injections acide hyaluronique
Après mon injection d’acide hyaluronique (0,5 ml) et avant la pigmentation des lèvres

Oui, vous pouvez tout à fait réaliser une dermopigmentation des lèvres avant ou après des injections d’acide hyaluronique.

Voici néanmoins les conseils que deux dermographes expérimentés m’ont donné sur le sujet, lorsque je leur ai posé cette question : l’ordre des procédures n’a aucune importance. Il convient seulement d’attendre entre quatre et six semaines avant chacune d’elles.

En effet, que la taille de vos lèvres soit augmentée ou non avec de l’acide hyaluronique, le contour et la surface à pigmenter restent les mêmes.

La peau est plus étirée, à cause du produit. Cependant, la forme naturelle de vos lèvres ne change pas.

Un bon dermographe est capable de suivre avec une grande précision les contours sans déborder, de telle sorte que si le volume de votre bouche diminue à nouveau, le tracé reste droit et précis.

Je dirai même que les injections agissent comme un soin, avant ou après un lip blushing, en ce que l’acide hyaluronique hydrate profondément les lèvres… qui auront tendance à être sèches après une dermopigmentation.

A quel résultat s’attendre avec la dermopigmentation des lèvres ?

Je vous montre le résultat sur mes lèvres un peu plus bas et l’évolution de la dermopigmentation sur un an. Mais en attendant, voici les deux principales raisons pour lesquelles vous serez ravie de la procédure.

Le lip blushing donne l’impression d’avoir plus de volume

La bonne nouvelle est que malgré ces deux éléments, une pigmentation des lèvres réussie apportera un effet correcteur et volumateur à votre bouche.

Le fait de dessiner (ou de colorer) les contours de votre arc de cupidon attire l’attention sur cette zone. Elle remonte légèrement vers le nez. La longueur du philtrum parait alors un petit peu réduite.

En outre, mettre le contour des lèvres en valeur apporte une réelle différence. La surface colorée parait plus étendue.

Vos lèvres seront naturellement colorées

L’intensité des pigments dépend de votre choix et des conseils personnalisés de votre dermographe. Il tiendra compte de votre teint (chaud ou froid), de la couleur de vos cheveux, de vos yeux et de vos goûts.

Vous aurez la possibilité d’opter pour un résultat très discret, exactement semblable à des lèvres naturellement rosées ou rougies.

Au quotidien, il suffit d’appliquer un baume à lèvre transparent pour rehausser l’effet.

Vos lèvres seront plus sèches qu’auparavant !
Lip sleeping mask laneige

C’est le seul inconvénient que j’ai constaté sur le moment, et dans le temps : depuis la dermopigmentation, mes lèvres semblent plus sèches. Elles ont besoin d’être nourries et hydratées plus souvent, été comme hiver. Sinon, elles ont tendance à tirer et les ridules deviennent plus apparentes.

Peut-être avez-vous déjà remarqué que les lèvres déshydratées perdent leur volume ? Ainsi, j’ai toujours un stick sur moi (Caudalie) afin d’en appliquer au moins une fois par jour -et invariablement avant d’aller au lit.

Mais parfois, cela ne suffit pas.

J’ai trouvé une solution efficace avec le Lips Sleeping Mask de Laneige. Sa texture très épaisse et collante ressemble à un gloss. Seul bémol : son odeur de fruits chimiques… mais on s’y habitue.

J’en applique une couche généreuse avant de m’endormir. La plus grande partie du produit est absorbée au cours de la nuit. Le lendemain matin, j’ai constaté que mes lèvres sont vraiment repulpées : plus charnues, plus colorées et toutes lisses.

⚠️ Mise à jour le 22/11/2023 : Ce baume peut causer des réactions allergiques (sur les lèvres ou la peau, comme une dermite péri-orale). En outre, sa composition n’est pas jolie, et contient des perturbateurs endocriniens. Malheureusement, je n’ai pas encore trouvé de produit aussi efficace pour repulper visiblement les lèvres -affaire à suivre…

Ce qu’il faut savoir sur dermopigmentation des lèvres

Lorsque vous concevez votre projet de dermopigmentation, ou que vous vous rendez chez votre artiste dermographe, gardez absolument cette information en tête : la pigmentation ne doit jamais dépasser du contour.

Le lip blushing ne peut pas agrandir les lèvres

Tout comme la dermopigmentation du sourcil, celle des lèvres n’a pas vocation à redessiner la forme de votre bouche.

Pour vous projeter, le résultat final ressemble pratiquement à un maquillage traditionnel au crayon. Sauf que les règles diffèrent.

En effet, avec les vidéos et les filtres, certains Make-up artists dépassent volontairement du contour ou modifient la forme de leur arc de cupidon.

Si le résultat rend très bien à l’écran, ce n’est pas le cas en « réel » et de près : un tracé de crayon qui déborde au-dessus des lèvres ne donne pas un aspect « net » ou naturel.

Comme disait l’expert du maquillage permanent où j’ai réalisé mon lip blushing, il ne faut jamais dépasser du contour, sinon l’on se retrouve avec un « effet bolognaise » -lorsque vous mangez de la sauce, et que celle-ci tâche le pourtour de votre bouche. Je trouve la comparaison extrêmement parlante !

Un bon dermographe connaît évidemment la règle.

Le lip blushing ne corrige pas les asymétries

De la même manière, vous ne pourrez pas modifier la forme de votre arc de cupidon ou remplir une zone hors de vos lèvres.

En réalité, notre visage comprend toujours des asymétries, plus ou moins perceptibles. Tant qu’elles ne sont pas trop marquées, elles n’altèrent pas l’harmonie des proportions.

La marge de manœuvre pour une correction, avec la pigmentation, est très réduite (un demi-millimètre). C’est tout de même énorme, par rapport au naturel, et ce demi-milimètre de correction peut aider un petit peu…

Comment choisir un spécialiste de la dermopigmentation ?

Voici tous les critères à vérifier, que j’ai listé dans mon article sur la dermopigmentation des sourcils, pour vous assurer de choisir un bon spécialiste du maquillage permanent.

Il n’existe aucun diplôme agréé pour pratiquer la dermopigmentation ! Les professionnels suivent une formation de plusieurs jours.

La qualité de leur travail dépend donc de leur talent, de leurs connaissances et de leur expérience (par la pratique)… Certains travaillent ensuite à leur compte ou en institut. Dans tous les cas, leur activité doit être déclarée (numéro SIRET indispensable).

Première étape : lisez tous les avis possibles sur internet, au sujet de l’institut ou du professionnel que vous avez sélectionné. Blogs, avis Google, Facebook, etc.

Les réseaux sociaux offrent souvent un portefolio intéressant pour prendre connaissance du travail (artistique) de votre dermographe.

Cependant, les photographies avant/après montrent toujours la prestations immédiatement finie sans évolution dans le temps. En outre, un gloss est appliqué sur les lèvres pour donner un effet brillant et pulpeux. La vision est donc sublimée.

lip blushing avant apres
La photo prise de mes lèvres par l’artiste dermographe après la pigmentation

Préparez-vous à un certain budget : pour toute prestation de maquillage permanent, mieux vaut « mettre le prix » et s’assurer d’un travail de haute qualité. Comptez entre 350 et 450 euros pour une pigmentation des lèvres.

Enfin, il est nécessaire de discuter de votre projet avec le spécialiste. Il doit notamment vous informer sur la qualité des pigments utilisés (vegan et certifiés). Prenez le temps de lui poser toutes les questions que vous souhaitez.

Sachez que votre accord est nécessaire avant chaque étape : choix du pigment, intensité, etc.

Mon expérience de dermopigmentation des lèvres

J’ai vécu une expérience réussie et positive de ma dermopigmentation des lèvres, avec un expert du maquillage permanent très talentueux.

Aussi, je vais détailler toutes les étapes et vous décrire le déroulement complet de la procédure : durée, douleur, gonflement, résultat…

Comment se déroule la séance de dermopigmentation des lèvres ?

En août 2022, j’ai donc entrepris de nombreuses recherches en lignes, et j’ai pris contact avec un professionnel réputé dans la région pour réaliser ma dermopigmentation des lèvres.

La préparation du projet

Nous avons discuté du projet par téléphone. Il m’a bien précisé que le lip blushing ne pouvait pas modifier le contour des lèvres pour les agrandir. Il m’a demandé une photographie afin de poser un premier regard, et nous avons convenu d’un rendez-vous deux mois plus tard à son cabinet.

J’ai été accueillie dans un local propre et lumineux.

L’artiste a pris le temps d’analyser le ton et le sous-ton de mon teint, ainsi que la couleur naturelle de ma bouche, pour choisir le pigment adapté.

Il m’a expliqué qu’en vertu des règles de colorimétrie, il valait mieux choisir une nuance chaude ou orangée, afin de neutraliser le mauve/bleuté de ma bouche.

Pendant une heure, il m’a montré différentes combinaisons de pigments sur papier et sur catalogue. J’ai également vu des photographies de modèles ayant opté pour une nuance similaire, afin de jauger au mieux du résultat.

Nous avons déterminé une jolie nuance de rouge brique, effet « mordu ».

Tout sur le déroulement de la procédure

Je me suis ensuite allongée sur la table et la procédure a duré 3h

Avant d’utiliser le dermographe, le spécialiste a procédé à une analyse de la bouche. Il m’a expliqué qu’il ferait son possible pour atténuer mon asymétrie, mais qu’il ne pourrait pas dessiner sur la peau.

Il a tout d’abord réalisé un tracé du contour au crayon, afin de bien délimiter les traits. Il me montrait le résultat, et me décrivait ses gestes à chaque étape.

Pour une tenue optimale de la pigmentation, il est nécessaire de passer trois couches avec le dermographe.

Le lip blushing est-il douloureux ?

Cette question revient souvent… et pour cause !

En fonction de votre cycle menstruel et de votre sensibilité personnelle, vous ne subirez pas forcément le même niveau de douleur. Certaines personnes ont à peine éprouvé un chatouillement.

Pour ma part, j’ai trouvé que la procédure était très douloureuse.

J’ai supporté le premier passage du dermographe sur l’ensemble des lèvres sans anesthésie. Au début, l’aiguille chatouillait comme un stylo.

Très vite, la sensation de brûlure et d’irritation devenaient difficiles à supporter. Bien que je tentais de résister, je ne pouvais plus détacher mon esprit de cet effet, et les larmes sont automatiquement montées.

Le praticien s’est montré très attentif et m’a alors appliqué une crème anesthésiante. Le soulagement a été immédiat. Il a pu poursuivre le deuxième, puis le troisième passage du dermographe sans encombres.

Est-ce que les lèvres gonflent après une dermopigmentation ?

Oui, ma bouche a énormément gonflé ! Surtout la lèvre du haut…

lèvres gonflées lip blushing
Le résultat du lip blushing juste après l’intervention (à 13h)

Ce n’était pas désagréable ou gênant, mais l’on aurait dit que j’avais abusé des injections d’acide hyaluronique. Je me suis retrouvée avec des boudins -effet « poupée gonflable »- jusqu’au soir.

Les lèvres ont un aspect rigide et ballonné, qui s’estompe au bout de quelques heures. Cela n’empêche pas de boire ou de manger normalement.

Comment évolue la dermopigmentation des lèvres au fil des jours ?

Dès le lendemain, et les jours suivant, vos lèvres sont tout à fait présentables.

Vous ne passerez pas par des étapes délicates, au niveau de la coloration : celle-ci s’estompe légèrement au fil des premières semaines. Certaines zones peuvent sembler moins marquées que d’autres : cet effet se corrige tout seul dans les trois premières semaines.

Ne paniquez donc pas. Comme pour toute dermopigmentation, il faut un peu de patience pour voir le résultat définitif…

évolution du lip blushing pigmentation des lèvres

Au bout d’un mois environ, vous reverrez le professionnel pour effectuer une retouche : elle permet de corriger d’éventuels manques, des endroits où vos lèvres n’auraient pas suffisamment conservé la nuance.

Si vous souhaitez accentuer le résultat, c’est aussi le moment d’en faire part à votre praticien.

La prestation dure entre une et deux heures. L’expert dermographe va repasser une à deux couches supplémentaires, sur l’ensemble de votre bouche.

Je vous recommande de l’effectuer, parce qu’elle assure une bien meilleure tenue de votre maquillage semi-permanent des lèvres, à long terme.

Attendez-vous à un léger gonflement -qui ne dure, cette fois-ci, que quelques heures.

Voici le résultat définitif au fil des mois, sur plusieurs photos …

Évolution de ma dermopigmentation des lèvres :

Voici comment la dermopigmentation des lèvres évolue en l’espace d’un an

5 mois après :
résultat lip blushing apres 6 mois

La couleur est toujours aussi intense, et en même temps très naturelle.

Un an après :
évolution pigmentation des lèvres 1 an

Quelques zones sont devenues un petit peu plus pâles, mais il faut vraiment scruter de près (comme sur la photographie) pour s’en apercevoir.

Parfois, le contour semble plus visible, mais cela ne me dérange pas : au contraire, je n’aimais pas l’effet « flou » du mien, et je préfère cette visibilité.

Je me suis habituée au résultat, au point de ne plus me souvenir de la pâleur naturelle de mes lèvres. J’ai aujourd’hui l’impression qu’elles ont toujours été colorées ainsi.

Un an et 2 mois après :
pigmentation des lèvres naturelle

Voici le résultat sur une photographie plus globale, sur laquelle je ne porte aucun maquillage -à l’exception du lip blushing et du microshading des sourcils. Les lèvres semblent délicatement rehaussées façon « nude ».

Lorsque mes lèvres sont naturellement plus pâles, comme le matin, les zones pigmentées deviennent plus apparentes en comparaison.

Bien entendu, cela ne se remarque pas vraiment de loin.

pigmentation des lèvres et baume laneige

Je suis ravie d’avoir réalisé cette dermopigmentation des lèvres !

Dans quelques mois, je prendrai rendez-vous pour la retouche, et je vous montrerai le résultat.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires