Mon avis sur le masque LED Visage Currentbody Skin (résultats)

18,Sep,2023 | Soins visage | 0 commentaires

Article mis à jour le 27 janvier 2024

Depuis le mois de mai 2023, j’utilise quotidiennement le masque LED Visage de Currentbody.

Teint plus uniforme, disparition des ridules, atténuation des rides, effet « lifting », cicatrisation, traitement de l’acné, des inflammations cutanées… Plusieurs études scientifiques ont validé les effets de la photothérapie LED sur notre peau.

Il s’agit véritable soin anti-âge, qui stimule la production de collagène : les résultats se mesurent à long terme.

Ces technologies de beauté me semblent fascinantes, et surtout, les appareils offrent des possibilités de traitement à domicile jusqu’alors inédits.

Voici mon avis sur l’utilisation du masque LED Visage de Currentbody après plusieurs mois, avec les résultats avant après en photo.

Je précise que cet article n’est pas sponsorisé.

Qu’est-ce que la luminothérapie visage ou soin LED ?

LED longueur onde diodes soin visage

Peut-être entendez-vous de plus en plus parler de photobiomodulation et régénération cellulaire grâce aux lampes LED ?

Cette technologie est entrée dans le champ de la médecine esthétique depuis quelques années.

La photomodulation consiste à exposer sa peau à des longueurs d’ondes très précises, grâce à un système de LED : les diodes électroluminescentes.

Elles diffusent de la lumière… et reproduisent plusieurs longueurs d’ondes.

Or, savez-vous qu’en fonction de leur couleur, ces ondes possèdent différentes propriétés ?

Depuis quand les LED sont-elles utilisées ?

Nous devons cette découverte à la NASA dans les années 1960.

Les diodes soulageaient considérablement les effets secondaires de la chimiothérapie pour les enfants atteints de greffes de la moelle osseuse.

Comme l’explique ce compte-rendu suite à des essais cliniques, « les cellules exposées à la lumière proche infrarouge à partir de LED, qui est l’énergie proche du visible, vont augmenter de 150 à 200 % plus rapidement que les cellules non stimulées par une telle lumière. »

Les processus de guérison et de cicatrisation sont sensiblement améliorés.

En 2010, des panneaux lumineux de couleurs changeantes ont été installés afin d’améliorer le sommeil des astronautes.

Cette technologie ne tarde alors pas à s’introduire dans le champ de la médecine esthétique.

Elle est tout d’abord connue sous le nom de thérapie par laser de faible énergie. Des séances sont par exemple proposées pour la cicatrisation des tissus ou l’atténuation de la couperose.

Ces soins se démocratisent ensuite sous forme de LED ou diodes électroluminescentes…

Comment les ondes LED agissent-elles sur notre peau ?

La photomodulation est le nom donné aux soins LED dans le cadre de la médecine esthétique.

Mais comment les diodes électroluminescentes agissent-elles ?

Il existe des longueurs d’ondes bénéfiques pour la peau.

Elles sont complètement dénuées d’UV. Elles ne peuvent pas causer de brulure. Elles ne présentent aucun danger.

Cette coupe schématique de Corpoderm illustre comment la lumière pénètre dans les tissus (derme, épiderme et hypoderme), à différentes profondeurs :

Source : Corpoderm

La lumière LED agit directement sur les cellules.

Par exemple, la LED bleue réputée pour son action antibactérienne est idéale dans le traitement de l’acné.

La LED jaune stimule la circulation veineuse et lymphatique. Elle agit aussi contre les tâches pigmentaires.

Dans cet article, nous nous intéressons spécifiquement aux lumières rouges et infrarouges.

Ce sont les plus grandes longueurs d’ondes, celles qui pénètrent le plus en profondeur les tissus. Elles peuvent aller jusqu’à 8 cm sous-cutané.

Les LED rouges et infrarouges pour ralentir le vieillissement cutané

Cette étude menée en 2014 sur un panel de 144 participantes confirme que l’exposition aux ondes lumineuses rouges et infrarouges donne des résultats époustouflants.

La densité de collagène est multipliée par trois, après douze semaines de traitement. les rides sont visiblement atténuées.

Il suffirait d’une longueur d’onde comprise entre 620 nm et 670 nm pour améliorer la fonction des fibroblastes, les protéines qui produisent le collagène.

Une autre étude publiée par la J.A.A.D. en octobre 2019 indique qu’une exposition quotidienne aux LED rouges à 640 nm pendant 10 minutes, « augmente considérablement l’expression des gènes de l’acide hyaluronique synthase (HAS2) et de l’élastine (ELN) dans les fibroblastes humains », en seulement trois jours.

Que se passerait-il alors, après seulement une semaine de soin ? Elle induit « de la même manière l’expression des gènes de HAS2, ELN et des types de collagène Col1A1 et Col1A3 ».

En stimulant la production d’acide hyaluronique et de collagène, les ondes rouges et infrarouges atténuent visiblement les signes de vieillissement cutané.

Une exposition suffisamment prolongée a donc pour effet de :

  • lisser le grain de peau ;
  • atténuer les rides et des ridules ;
  • effacer les tâches pigmentaires ;
  • raffermir les conteurs du visage ;
  • augmenter l’élasticité de la peau ;
  • guérir la rosacée et la couperose.

Aussi, les LED rouges et infrarouges agissent visiblement sur la circulation sanguine.

Parfois, des petits vaisseaux se dilatent ou apparaissent, ce qui donne des rougeurs ou une impression de « teint brouillé ».

Ainsi, la couperose ou de l’acné rosacée provoquent des plaques rouges irrégulières sur le visage, liées à des bouffées vasomotrices (inflammations).

En favorisant une bonne circulation, la luminothérapie apporte une solution durable et respectueuse de la peau.

Comment choisir son masque LED rouges et infrarouges ?

On comprend aisément la démocratisation des soins visage par LED et notamment des masques… Beaucoup d’offres apparaissent sur le marché, avec des prix allant de 36 à 2500 €.

Comment savoir si un appareil est vraiment fiable ? Quels sont les critères à vérifier pour choisir sa lampe ou son masque à LED rouges ?

L’efficacité dépend globalement de trois caractéristiques.

Les longueurs d’ondes de lumière rouge et infrarouge

Tout d’abord de la puissance des ampoules LED (les diodes électroluminescentes). Deux types d’ondes doivent nécessairement être émises :

  • La lumière rouge : elle possède une longueur d’onde allant de 630 à 660 nm. 80 % de cette énergie est absorbée dans les deux premiers centimètres de votre peau.
  • Les ondes infrarouges : leur spectre s’étend de 800 à 900 nm. Environ 50 % de ces ondes pénètrent les couches de l’épiderme en profondeur, soit jusqu’à 8 cm…

Il est donc nécessaire de vérifier si votre appareils dispose des deux longueurs d’onde adéquates. Et surtout, s’il propose aussi les fameuses ondes infrarouges…

L’irradiance ou le nombre de Watts des diodes

A cela, s’ajoute également la nécessité d’émettre une irradiance (ou densité de puissance) suffisamment intense. Elle assure une bonne pénétration cutanée.

Or, cette caractéristique n’est pas toujours indiquée par les fabricants !

Ainsi, plus votre appareil possède de mWatts par cm² (de diffusion), plus sa densité de puissance est élevée. Pour bénéficier de tous les bienfaits de la lumière rouge, votre temps d’exposition sera donc raccourci.

A l’inverse, si le nombre de mWatts est faible, malgré la bonne longueur d’onde, il faudra vous exposer plus longtemps.

Un appareil LED rouge à faible irradiance aura peu d’efficacité pour 10 minutes de séance.

Le nombre de diodes et la surface

Enfin, votre appareil de luminothérapie doit compter suffisamment de diodes LED rouges et infrarouges pour couvrir uniformément votre visage…

Pourquoi avoir choisi le masque LED de Currentbody ?

En tenant compte de toutes ces caractéristiques, ainsi que des données disponibles et certifiées par les fabricants, pour un budget inférieur à 500 €, il n’existe actuellement (septembre 2023) que deux possibilités sur le marché : le masque LED de Currentbody et celui de Nooance.

J’ai donc opté pour le premier, en raison de son excellent rapport qualité/prix :

  • Il possède 132 diodes électroluminescentes.
  • La longueur des ondes rouges est de 633 nm.
  • Ses ondes infrarouges sont de 830 nm.
  • Son irradiance est de 30 mW/cm² (temps d’exposition nécessaire : 10 minutes)
  • En fonction des périodes et des réductions, il coûte entre 250 et 300 €.

Si vous en avez les moyens, le Dermalux Flex, est « l’appareil à LED le plus puissant du monde à domicile » : il offre l’équivalent d’une séance de luminothérapie en institut -j’ai pu l’essayer, chez mon médecin esthétique.

Comment se déroule une séance de luminothérapie LED rouges ?

Vous pouvez utiliser votre masque LED à tout moment.

La seule condition est de ne pas porter de crème solaire ou tout autre cosmétique contenant un filtre anti-UV.

Voici comment je procède pour une utilisation quotidienne à domicile.

A quel moment réaliser le masque LED rouges ?

J’ai intégré ces dix minutes de luminothérapie à ma routine du soir, juste avant d’aller au lit.

Elle sont devenues un moment de méditation et de préparation au sommeil.

J’ai même constaté que ce petit rituel aide à s’endormir plus vite, et diminue le nombre de réveils nocturnes. Le sommeil me parait plus profond.

Or, en souhaitant vérifier l’existence (ou non) d’un véritable lien de cause à effet, j’ai trouvé une étude du Journal of Athletic Training (2012) : elle confirme que l’exposition aux LED rouges participe bien à un sommeil plus réparateur. Elle favorise la production de mélatonine.

En plus de stimuler la production de collagène, la luminothérapie présente donc plein d’avantages pour la santé !

Et qui dit meilleur sommeil dit aussi plus belle peau… puisque nos cellules se régénèrent pendant que nous voguons dans les bras de Morphée.

Quelle est la fréquence d’utilisation idéale ?

Il est conseillé d’utiliser le masque deux à trois fois par semaine, à raison de 10 minutes par séance.

Pour ma part, j’ai opté pour une utilisation quotidienne, dans la mesure où elle s’intègre à ma routine anti-âge du soir.

Et si je manque une séance, pas de problème : je ne constate aucune « régression » de l’état de ma peau, le lendemain.

C’est tout l’avantage de ce soin : les améliorations sont constantes. Les effets se maintient dans le temps.

A ce rythme, la batterie a besoin d’être rechargée toutes les trois semaines environ.

Mise à jour : en janvier 2024 (soit 7 mois après l’achat du masque), la batterie a besoin d’être rechargée toutes les deux semaines.

Est-ce que le masque LED de Currentbody est confortable ?

Lorsque vous portez le masque, une surface en silicone, reste en permanence au contact de votre peau.

On s’accoutume très vite à la sensation.

Il se fixe à l’arrière de la tête, grâce à une bande scratch réglable. Celle-ci a tendance à glisser ou à tirer les cheveux. L’idéal est de porter un bonnet en soie pour les protéger.

Néanmoins, si vous réalisez votre séance de luminothérapie allongée, il n’y aura pas de problème.

Quid de la sensibilité des yeux aux LED rouges ?

La sensibilité oculaire à la lumière LED rouge dépend des personnes. Certaines ne supporteront pas la luminosité : des coques spéciales sont fournies dans la boite.

Je ne les ai jamais utilisées, car mes yeux (fermés) se sont immédiatement habitués à l’intensité.

Aussi, il me semble difficile de réaliser toute autre occupation pendant le masque, à cause de l’éblouissement.

D’ailleurs, vous vous demandez sans doute si cette intensité lumineuse a un effet particulier sur nos yeux ?

Il se trouve qu’une exposition aux ondes rouges (670 nm), seulement trois minutes une fois par semaine le matin, améliorerait la vision qui décline naturellement avec l’âge.

C’est le résultat d’une étude publiée en novembre 2021 par l’UCL : cette fréquence d’onde activerait « les cellules mitochondriales productrices d’énergie dans la rétine humaine ».

Le masque LED de Currentbody ne possède malheureusement pas une longue d’onde suffisante, mais retenez que malgré l’éblouissement, les LED rouges ne présentent aucun danger pour la rétine.

Avec quels ingrédients actifs le masque LED est-il compatible ?

Le masque LED est compatible avec tous les ingrédients actifs.

Association avec les peptides de cuivre

Je vous recommande d’associer la luminothérapie LED rouges avec les peptides de cuivre.

C’est un excellent combo anti-âge, que j’ai découvert depuis le mois de janvier 2024.

Un soir sur deux, j’applique une petite quantité de peptides de cuivre avec Palmitoyl (un soin relipidant). Dix minutes après, je réalise la séance avec le masque LED.

Avec l’exposition aux LED rouges, la production du facteur de croissance basique (EGF) des fibroblastes augmente de 230 %.

Ce sont les protéines, qui activent la régénération cellulaire : pour tout savoir à leur sujet, j’ai rédigé un article complet sur les EGF, quotidiennement inclus à ma routine.

La synthèse de collagène augmente, quant à elle, à 70%.

Si vous appliquez de la Trétinoïne

Une étude du Journal of Clinical and Aestetic Dermatology indique que les LED rouges et infrarouges dégraderaient jusqu’à 9 % d’un gel Trétinoïne 0,05 %.

Pour bénéficier de tous les effets du traitement, réalisez tout d’abord votre séance avec le masque LED, et appliquez votre crème à la Trétinoïne après.

Il n’y a pas d’autres risques, car les LED rouges ne possèdent pas la même longueur d’onde que les UV (ultraviolets). Elles ne risquent donc pas de photosensibiliser votre peau.

Les résultats du masque LED Visage Currentbody

Pour information, j’ai 36 ans, et une peau normale (ni sèche, ni sensible, depuis que j’ai restauré la barrière cutanée).

Après 6 mois d’utilisation quotidienne

Après six mois d’utilisation quotidienne du masque LED Visage Currentbody, je suis ravie des résultats !

Deux améliorations me frappent particulièrement :

une nette diminution des ridules :

Certes, j’en avais peu (au front et contour des yeux). Et pourtant, j’ai désormais du mal à voir celles du front… Il me semble aussi que le contour des yeux est légèrement lissé.

un teint uniforme, lisse et éclatant :

Je n’ai jamais eu un grain de peau aussi fin, et un teint aussi uniforme, alors qu’il a toujours été sujet à quelques rougeurs.

Je distingue clairement les effets du masque LED de ceux obtenus grâce à la brosse nettoyante Luna 3 de Foreo, qui resserre visiblement les pores.

Ici, on est plus dans une disparition des petits défauts (vaisseaux, aspect granuleux, rougeurs…).

Autre constat : ma peau cicatrice beaucoup plus vite.

Qu’il s’agisse d’un bleu (ne me demandez pas comment j’ai fais tomber mon téléphone sur ma pommette alors que j’étais allongée, mais c’était très douloureux...), d’un petit bouton, ou d’une dermopigmentation… la trace disparait en trois jours, contre une bonne semaine, auparavant.

Voici des photos avant après plus détaillées de certaines zones du visage :

Un grain de peau affiné et moins de marques

Au fil des semaines, ma peau paraît repulpée.

Les imperfections au niveau de la tempe et du front (peau granuleuse) ont disparues : la peau est complètement lissée.

Les pores sont bien refermées. En revanche, je ne pourrais pas affirmer si cela est exclusivement grâce au masque LED ou à l’utilisation de la brosse Luna 3 de Foreo qui est extraordinaire…

Enfin, le sillon nasogénien est bien atténué ! J’y reviendrai en détail, plus bas.

Le teint est beaucoup plus uniforme

Les LED rouges et infrarouges réduisent les inflammations et aident à la cicatrisation des tissus. Ainsi, les rougeurs, les petits boutons ou l’acné, sont visiblement atténuées -voire éradiquées.

Je constate également des effets immédiats sur le moindre signe de dermite péri-orale (l’apparition d’un seul bouton) : après utilisation du masque LED de Currentbody, la « crise » ne se déclenche pas.

Le teint est également plus éclatant, plus lisse, plus uni.

Les LED rouges et infrarouges agissent sur l’hyperpigmentation (ou mélasma) liée à l’exposition au soleil (et aux hormones).

Le masque contribue à donner ce glow (cette aura ou cette lumière) que reflète simplement une peau en bonne santé.

Ma peau cicatrice beaucoup plus vite
Mars 2022 (Avant) / Septembre 2023 (Après)

Un effet corolaire à l’uniformité du teint est la cicatrisation.

Toutes les anciennes marques, comme la cicatrice d’acné sur la joue, sont moins creuses. Elles restent encore présentes et visibles. Mais on dirait qu’elles ont été comblées.

Quant aux marques récentes, elles s’estompent bien plus rapidement.

J’ai eu l’occasion de m’en apercevoir après le retrait d’un petit kyste sébacée sous l’œil, qui a nécessité une incision.

Le chirurgien (esthétique) n’était pas certain d’avoir tout retiré. Dès le soir même, j’ai utilisé le masque LED.

En une semaine, la peau s’était refermée, sans qu’aucune trace ne soit visible (ni rougeur).

J’ai également utilisé le masque LED après mon (deuxième) microshading des sourcils.

Il est difficile de savoir quels effets lui attribuer ou non, mais en cinq jours, la peau était déjà cicatrisée. La pigmentation a parfaitement tenue, même sur une zone où, la première fois, elle s’était estompée.

Les sillons nasogéniens sont atténués

Sillons-nasogeniens-avant-apres-masque-LED-Currentbody
Sillons-nasogeniens-avant-apres-masque-LED-Currentbody

A cet endroit, j’avais réalisé une petite injection d’acide hyaluronique (0,5 ml environ) au mois de février 2022.

Un an et demi après, le résultat est inchangé à gauche. En fonction de la lumière, le sillon réapparaissait légèrement à droite.

Depuis l’utilisation du masque à LED rouges, il me semble que le sillon nasogénien droit se soit visiblement atténué.

Un effet lifting et le raffermissement de la peau ?

A ce stade, il est vraiment très difficile de jauger une amélioration ou non de la fermeté de la peau, soit un effet légèrement « lifting ».

D’une part, l’on s’habitue quotidiennement à sa propre image.

D’autre part, les photographies manquent d’exactitude (angle, lumière, etc.) pour établir une comparaison sur un élément aussi subtil.

Pour le moment, je n’ai pas noté la moindre différence.

Après 8 mois d’utilisation (Janvier 2024)

Ma peau s’est beaucoup améliorée et j’ai pensé qu’une petite mise à jour serait intéressante.

Je précise tout de suite que ces améliorations ne sont pas liée à l’utilisation du masque LED de Currentbody, mais à une nouvelle routine (cosmétiques).

J’ai réparé ma barrière cutanée

Au mois de décembre 2023, j’ai changé de routine et j’ai découvert un nouvel ingrédient actif : les EGF (Epidermical Growth Factor ou Facteurs de croissance épidermique).

Il s’agit de protéines naturellement présentes dans notre peau, qui agissent comme des messagers cellulaires : elles sont d’origines végétales. J’utilise la Crème hydratante BioEffect : voici ma revue complète sur le sujet (et les résultats avant/après).

En moins d’un mois, j’ai constaté des améliorations visibles sur l’état de ma peau : la barrière cutanée a été restaurée. Cela fait toute la différence !

Fini la peau qui brille, les irritations, les rougeurs, les petits boutons, etc. Mon teint est devenu plus clair, mat, avec des pores bien renfermées…

J’ai même pu reprendre la Trétinoïne un soir sur deux (comme crème anti-âge).

Ces changements ne sont donc pas attribuables à l’utilisation du masque LED de Currentbody.

Il me semblait important de le préciser.

Peptides de cuivre + LED rouges

Je n’ai donc pas constaté de nouvelles améliorations (visibles et certaines) depuis septembre 2023, grâce au masque LED de Currentbody.

Cependant, c’est normal car ma marge de progression est réduite.

Lorsque l’on réalise le maximum de soins, et que notre peau est en bonne santé, il n’existe pas de miracles en matière anti-âge non plus !

En conclusion

Parmi mes achats cette année, je suis très satisfaite du masque LED Visage de Currentbody.

Son utilisation est agréable et simple (contrairement à certains appareils de micro-courant par exemple, dont l’utilisation ne convient pas à tout le monde).

Sur le marché, cet appareil possède tous les paramètres nécessaires pour une réelle efficacité en matière de LED rouges et infrarouges… et ce au plus « petit budget ».

Certes, il reste tout de même onéreux (349 €), mais son usage dure dans le temps -de très nombreuses années.

Il fait donc partie des appareils de beauté, qui valent la peine d’être achetés, à mon sens. Il s’agit d’un investissement à long terme, pour mesurer des résultats.

J’ai vu que la marque avait sorti un petit appareil dédié aux lèvres, et je ne vous cache pas mon envie de le tester, peut-être, dans les prochains mois…

Cet article sera remis à jour au fil des mois d’utilisation.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires