Mon avis sur Olaplex 3 semaines après semaines (photos)

26,Nov,2022 | Soin des cheveux | 3 commentaires

Article mis à jour le 17 août 2023

Précisons d’emblée que cet article n’est pas sponsorisé : mon avis sera donc objectif.

J’ai décidé d’appliquer les soins Olaplex n°3 et n°8 pendant deux mois, et de vous montrer l’évolution de mes cheveux semaines après semaines.

En effet, malgré une belle densité, je n’étais pas satisfaite de leur aspect très rêche, un peu « paille », avec des frisottis, que je subis depuis toujours.

Est-ce dans leur nature ? D’autres soins pourraient-ils y remédier ? Comment éviter qu’ils s’emmêlent et gagner du temps ? Voici mes principales motivations.

Pour vous donner mon avis sur Olaplex 3 et 8, je retrace ma démarche étapes après étapes, assortie de nombreuses photos.

Pourquoi ai-je décidé de tester Olaplex ?

Vous vous demandez sans doute : pourquoi une adepte du naturel revient vers un protocole chimique ? Est-ce seulement un test ou un revirement ?

Voici le cheminement de pensée, qui me conduit vers cette démarche.

Une remise en question des informations sur les silicones

Lorsque j’ai découvert le compte Instagram de Canadian Mane et ses magnifiques cheveux longs, je me suis évidemment demandé quelle était sa routine capillaire !

Dans une publication, elle annonce revenir vers les silicones, car « ce qui fonctionne pour ses cheveux ne sera pas forcément adapté à ceux des autres ». Elle montre, semaines après le semaine, le résultat (concluant) de son traitement Olaplex.

Or, j’avais toujours cru que les silicones étaient nocifs… C’est ce que je lisais sur la plupart des blogs dédiés aux soins naturels.

Je me suis demandé si les silicones étaient bons ou mauvais pour les cheveux, et j’ai effectué mes propres recherches.

J’ai appris que les silicones ont été formulés pour rendre aux cheveux chimiquement brûlés, par les colorations d’oxydation ou les décoloration, une apparence proche des cheveux dits « vierges » (ou naturels) : douceur, brillance, souplesse.

Ils pourraient donc être utiles dans mon cas…

La situation de départ : mes cheveux avant Olaplex

cheveux longs au naturel blog
Mes cheveux en Octobre 2022 avant Olaplex

Comme je le résume dans mon histoire capillaire, j’ai découvert les matières premières biologiques à 21 ans en 2008. Jusqu’alors, je n’avais jamais pris soin de mes cheveux alors que je les colorais et que je les lissais.

Ils étaient extrêmement abîmés. Les ingrédients naturels les ont régénérés. J’ai ouvert ce blog pour partager mon parcours. Ils ont poussé jusqu’aux fesses…

Mais en 2018, changement radical ! J’ai coupé mes cheveux longs, car j’étais lassée de tout l’entretien qu’ils exigeaient et que je ne pouvais fournir comme avant. Pour vous donner une idée, ils s’emmêlaient tout le temps. Les peigner prenait une demi-heure par jour…

Puisqu’ils étaient plus courts, j’ai voulu changer de tête jusqu’au bout (après 10 ans de henné) ! J’ai donc éclairci les longueurs il y a deux ans et j’ai utilisé des colorations d’oxydation avec ammoniaque jusqu’en 2021.

Enfin, je suis revenue au henné neutre et aux bains d’huile en 2022. Cependant, les soins octroyés à mes cheveux sont aujourd’hui très basiques, ma routine se veut plus « rapide ».

Malgré leur densité, mes cheveux se cassent beaucoup. Le henné les assèche. J’ai peu de temps au quotidien, pour réaliser des masques maison.

Je me suis alors légitimement posé cette question : quels effets auraient les silicones sur mes cheveux, fragilisés par d’anciennes (dé)colorations chimiques, mais globalement en bonne santé ?

Mon objectif n’est pas d’abandonner les soins naturels, mais de vérifier si le fameux traitement Olaplex 3 possède de véritables pouvoirs de réparation (ou autres), dans mon cas…

Le traitement Olaplex 3, c’est quoi (en fait) ?

Traitement Olaplex n°3 hair perfector et Olaplex n°8 Bond intense

Je passerais sous silence l’extraordinaire campagne marketing de la marque, mise en valeur par des stars aux cheveux longs, comme Kim Kardashian ou Jennifer Lopez ; le « buzz » provoqué sur les réseaux sociaux dont Tiktok.

Pour avoir acquis une telle popularité, il y a forcément des effets…

La molécule Bis-Aminopropyl Diglycol Dimaleate et le pont disulfure

La marque se fonde sur la découverte d’une « technologie » inédite (dont elle détient le brevet) afin de réparer profondément les cheveux cassés et abîmés par la décoloration : la molécule Bis-Aminopropyl Diglycol Dimaleate, qui régénérerait la fibre capillaire de l’intérieur vers l’extérieur.

Elle appartient à la catégorie des « conditionneurs capillaires » pour son effet hydratant, démêlant et lissant.

Une étude publiée en 2021 dans la revue scientifique anglophone, International Journal of Biological Macromolecules, a observé les effets des α,β-unsaturated Michael acceptors, dont fait partie la molécule Bis-Aminopropyl Diglycol Dimaleate, sur la kératine des cheveux.

Voici la conclusion, traduite de l’anglais :

« La spectroscopie vibrationnelle a révélé que les agents de restauration à base d’acide shikimique et de maléate interagissaient avec les fibres capillaires modifiant à la fois leurs régions de cortex et de cuticule. Aucun des traitements étudiés n’a induit d’augmentation de la teneur en ponts disulfure SS du cortex capillaire, bien qu’il ne puisse être exclu que ce phénomène ait pu se produire dans la cuticule. Des réarrangements SS se sont produits. Aucun de nos résultats ne peut être interprété comme une preuve directe de la réaction/réticulation sulfa-Michael. D’un point de vue morphologique, des effets bénéfiques des agents de restauration ont été observés par des analyses MEB, en termes de surface capillaire plus régulière et d’écailles plus imbriquées. » Source ici.

En d’autres termes, aucune régénération de la fibre capillaire ne peut être prouvée, mais les observations montrent bien un aspect plus lisse, et des écailles plus imbriquées (donc, moins hérissées).

On ne sait donc pas, si le bis-aminopropyl diglycol dimaleat restaure vraiment la liaison capillaire rompue ou le pont disulfure. Mais il agit quelque part !

Beaucoup de silicones et de quats…

Le masque capillaire Olaplex n°3 promet pourtant, d’après leur site internet « 68 % de réparation supplémentaire et des cheveux 3x fois plus résistants ».

Si l’on étudie la composition du soin n°3, on trouve notamment (dans cet ordre) : du Dimethicone, du Behentrimonium Chloride, du Cetrimonium Bromide, du Quaternium-80, le fameux Bis-Aminopropyl Diglycol Dimaleate, et du Bis-Cetearyl Amodimethicone

… soit 2 silicones, et 2 ammoniums quaternaires, en plus du fameux Bis-Aminopropyl Diglycol Dimaleate (environ 30 %).

Effet des silicones sur les cheveux colorés

Comme ces macroscopies l’illustrent, les cheveux décolorés apparaissent comme brûlés : écailles soulevées, laminées, déchirées… responsables des frisottis, de la casse et des fourches. Le silicone les enveloppe, d’une couche de « vernis ». Il ne restaure pas la fibre, mais il lui offre une sorte de carapace.

Bémol : une composition peu écologique…

Il me semble important de souligner la présence de deux ingrédients très douteux, relevés par Que Choisir, qui entrent dans la composition du soin Olaplex n°3 :

  • Un perturbateur endocrinien, le Butylphenyl methypropional : il est utilisé comme fragrance, le Lillial.
  • Un allergène, le Phenoxyethanol : il s’agit d’un conservateur synthétique.

En réalité, tout dépend de la concentration de ces ingrédients. Des études ont montré qu’ils perturbaient la reproduction chez les animaux, et qu’ils pourraient présenter des risque d’allergène (irritation) dans des cas rares (1 cas sur 1 million d’utilisateurs). A moins de 1% (voire idéalement à moins de 0,4 %), les risques pour notre santé demeurent donc très modérés.

Cependant, il est utile de porter ces informations à votre connaissance, afin de faire un choix éclairé, quant à l’utilisation ou non de ces produits.

Malgré cela, précisons que la marque Olaplex est bien vegan et surtout ne teste pas ses produits sur les animaux.

Alors que fait vraiment Olaplex ?

Impossible de savoir si ces molécules réparent vraiment les cheveux. Une chose est certaine, la présence des silicones ou des sels d’ammonium quaternaires aura un effet profondément gainant.

N’oublions pas que la marque promeut l’idée que le consommateur va bénéficier d’un soin professionnel, digne de ceux prodigués en salons de coiffure, mais à « son domicile » -donc moins onéreux, et quand il le veut.

Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’en sortant de chaque le coiffeur (ou de votre salle de bain…), vos cheveux auront (idéalement) un aspect impeccable, coiffés, lisses, brillants, polis…

Précisons encore que ce type de produit cible la fibre capillaire abîmée par les colorations d’oxydation ou les décolorations chimiques -comme tous les silicones, conçus à cet effet, pour imiter la « sensation » des cheveux vierges.

A quoi je m’attends ?

En terme de résultat, je m’attends donc (de manière réaliste) à ce que mes cheveux s’emmêlent moins, et de fait se cassent moins. Qu’ils soient plus gainés (sur la partie décolorée).

J’espère donc réduire la casse, et prévenir l’apparition des fourches au fil du temps.

Et en conséquence, laisser mes cheveux pousser plus facilement, et plus vite…

Quel protocole ai-je suivi (pour chaque utilisation) ?

Les produits :

J’ai décidé de tester la combinaison des soins Olaplex 3 et 8, qui semblent avoir recueillie les meilleurs suffrages.

Le premier s’utilise comme un masque avant le shampoing, tandis que le deuxième se rince simplement à l’eau, comme un après-shampoing.

Quelle fréquence d’utilisation ?

Olaplex conseille d’appliquer ses produits au minimum une fois par semaine, du moins au début du traitement. Sachant que je lave mes cheveux une fois par semaine, je suivrais donc le traitement à cette fréquence.

Quelle durée de pose ?

Les instructions conseillent de laisser poser les soins Olaplex n°3 et n°8 pendant 10 minutes minimum.

Pourquoi cette durée ? Parce que contrairement aux matières premières (comme les poudres végétales, ou le beurre de karité), les produits conçus par la grande industrie s’adressent à une très large clientèle.

Le gain de temps et la facilité (praticité) d’utilisation font partie des arguments de vente. Il faut que cela agisse vite. Que l’utilisation de ces produits s’inscrive dans la routine de la personne la plus pressée.

Je préfère laisser poser mes masques (prêts à l’emploi) entre une heure et toute une nuit. Pourquoi ?

  • Parce que les substances actives ont besoin d’au moins une demi-heure pour agir de manière optimale ;
  • Parce que je gagne du temps si j’applique le masque le soir et que je lave mes cheveux le matin -au lieu d’être bloquée pendant 2h ;
  • Et enfin, parce que le traitement est assez onéreux… Je souhaite donc en profiter au maximum lors de chaque utilisation.

Peut-on faire le traitement Olaplex sur cheveux teints au henné ?

Le henné gaine la fibre capillaire, en rajoutant successivement des couches au fur et à mesure des applications. De ce fait, il protège et épaissit le cheveu.

En revanche, le henné ne constitue pas un film imperméable ou « plastifié » comme le silicone.

Cela signifie qu’il n’empêche pas les soins de pénétrer dans la cuticule du cheveu : huiles végétales, ingrédients hydratants, masques, etc.

De fait, avoir les cheveux teints au henné ne va pas rendre votre traitement Olaplex moins efficace. Les molécules pénètreront dans la fibre capillaire, exactement comme si vos cheveux étaient vierges.

A mon sens, Olaplex peut se révéler bénéfique pour les cheveux colorées au henné : ce-dernier a tendance à les assécher. Ainsi, si vous optez pour un soin chimique (et non une matière première 100 % naturelle), Olaplex devrait vous apporter une meilleure hydratation.

Vos cheveux seront plus souples, plus soyeux et plus doux.

Je précise encore que mes cheveux ont été colorés au henné le mois précédent mon test relaté dans cet article…

Vous pourrez constater que les résultats sont plutôt positifs.

Comment je procède à l’application ?

Pour le soin Olaplex n°3 :

Masque Olaplex n°3

Il s’utilise sur cheveux sales ou avant le shampoing.

J’applique donc tout d’abord le soin n°3 sur les longueurs (à partir des oreilles), démêlées, légèrement humides et non lavées.

Pour être certaine de bien répartir le produit, j’ai sectionné ma chevelure. J’ai utilisé environ deux noisettes de produit par mèches, afin d’insister généreusement là où se trouvent le plus grand nombre de fourches : au niveau les pointes et jusqu’à 10 cm au-dessus.

Sur mes mains, le produit ne partait pas à l’eau. Et malgré l’utilisation du savon, j’ai clairement senti la présence d’une pellicule qui restait.

Après un temps de pose allant d’une heure à toute la nuit pour le soin n°3, j’ai rincé mes cheveux.

J’ai effectué un shampoing et je les ai essorés cinq minutes dans une serviette, avant de passer à la suite.

Pour le soin Olaplex n°8 :

Le sérum Olaplex n°8 se présente sous forme de flacon pompe. Il s’applique sur cheveux propres.

Pour être certaine de répartir le produit de manière bien uniforme, j’ai coiffé mes cheveux avec les doigts, et j’ai divisé l’ensemble en plusieurs mèches.

J’ai utilisé à peu près la même quantité que le soin n°3 : de façon généreuse afin de bien répartir le produit en insistant sur les endroits abîmés, sans pour autant enduire mes cheveux. Je me limite à une heure de pose !

Enfin, il suffit de rincer.

Dès que le produit a cessé de « dégorger », je les ai enveloppés dans une serviette, puis je les ai laissé sécher à l’air libre.

Avant/après Olaplex 3 et 8 au fil des semaines:

Première utilisation : 12 novembre 2022 :

J’ai laissé poser le soin n°3 pendant une heure. Puis, après le shampoing, encore 1h de pose pour le soin n°8.

Quelques photos de mes cheveux :

Au toucher, je remarque déjà plusieurs différences :

  • la texture est soyeuse, très lisse, très douce : siliconée
  • je ne sens plus les fourches sous mes doigts (endroits plus rêches), mais elles sont encore présentes…

Dès le premier rinçage, la texture de mes cheveux avait déjà changé. Elle me paraissait « plastifiée », ce dont je n’ai pas l’habitude. La texture typique du silicone.

Par contre, durant tout la semaine, mes cheveux ne s’emmêlaient plus. J’ai dû passer deux minutes chaque soir à les peigner. Je peux utiliser la brosse Tek, tête à l’envers, pour masser le crâne et décoller les racines, sans crainte de casser des cheveux (qui accrocheraient).

Ils n’ont pas plus re-graissé que d’habitude. Au bout de sept jours (moment du shampooing), les pointes semblaient justement moins sèches.

Il ne tombent pas plus, ni moins, que d’habitude.

J’ai l’impression d’avoir perdu du volume, car ils sont plus lisses et plus fluides. Encore une fois, le manque d’habitude.

Petit bémol : mes cheveux sont légèrement parfumés par le produit. Cela reste très discret, mais cette fragrance cosmétique (artificielle) peut ne pas plaire à tout le monde…

2ème utilisation : 19 novembre 2022 :

Cette fois-ci, pour gagner du temps, j’ai laissé poser le soin Olaplex 3 toute la nuit, avant d’effectuer un shampoing le matin, et d’appliquer le soin n°8 pendant une heure.

Juste après le rinçage du soin Olaplex 8, la chevelure me paraissait légèrement « poisseuse », comme si du silicone se déposait sur mes mains, lorsque je la touchais. Pourtant, cela ne transparaissait pas de visu, ni en photo.

J’ai donc décidé de ne pas les relaver. Le lendemain matin, ils avaient repris une texture normale, comme si l’excédent de produit avait été absorbé.

Je me suis également habituée à la douceur (et au parfum) de mes cheveux. Le changement me semble moins flagrant après cette deuxième application.

Ils ne s’emmêlent quasiment pas, et se démêlent très facilement en passant seulement les doigts dans les mèches.

Mes cheveux après Olaplex n°3

La couleur a un peu changée ! J’ignore si cela est lié au délavage de ma coloration ton sur ton, ou si au contraire Olaplex prolonge la durée de vie de cette coloration… En tout cas, je suis ravie de cette nouvelle nuance J’ai obtenu une sorte de 8.45 sur les longueurs : un blond cuivré acajou (ou « fraise’).

3ème utilisation : 25 novembre 2022

Comme précédemment, j’ai gardé le soin Olaplex 3 toute la nuit, et le sérum n°8 pendant une heure.

Voici quelques photos de mes cheveux au soleil :

Mes cheveux après Olaplex troisiemùe semaine

Je précise que les photos n’ont fait l’objet d’aucune retouche, que ce soit pour la couleur, et la lumière. Mes cheveux ont clairement des reflets différents d’une semaine à l’autre : on dirait qu’ils ont éclairci.

En réalité, en fonction du soleil et de l’intensité, ils peuvent apparaitre clairs ou plus roux. Mon mari confirme que ces différentes apparences correspondent à la réalité.

Ma coloration ton sur ton (7.1) dégorge, tout simplement, et mes reflets roux naturels reviennent.

Mes cheveux ont également retrouvé de très légères ondulations, perdues au fil des hennés.

Après cette troisième application, je constate moins de différences qu’entre la première et la deuxième : probablement parce que je me suis habituée à cet effet.

Je suis ravie du résultat !

4ème utilisation : 06 décembre 2022

Voici le résultat après une quatrième application des soins Olaplex n°3 puis Olaplex n°8 :

Je crois qu’ils ont atteint le maximum de leur potentiel, en terme de texture et de brillance.

Je n’ai jamais eu des cheveux aussi soyeux et brillants.

Je n’ai quasiment plus besoin de démêler mes cheveux au quotidien : deux minutes ou les doigts suffisent. Quel gain de temps !

La coloration ton sur ton que j’avais réalisée au mois de novembre a complètement disparue, et laisse apparaître à nouveau ma couleur blond-vénitien (léger éclaircissement, il y a deux ans et demi). Une très légère démarcation (un demi-ton) juste au-dessus des épaules révèle ma couleur naturelle (cheveux vierges).

5ème utilisation : 15 décembre 2022

Je n’ai pas pris de photos de mes cheveux cette fois-ci, mais sur celles de mon compte Instagram, dédié à la lecture, vous pouvez voir la progression en terme de texture et de brillance :

J’ai alterné le traitement avec mon après-shampoing habituel, pour espacer les applications tous les huit jours (étant donné ma nouvelle fréquence de lavage).

Mes cheveux sont clairement plus beaux après le soin Olaplex, que les produits que j’utilisais auparavant : les frisottis semblent beaucoup moins visibles.

J’ai terminé le flacon-pompe Olaplex 8 : il sert donc pour 5 applications généreuses.

6ème utilisation : 1er janvier 2023

J’ai seulement effectué le traitement Olaplex 3. Les résultats sont toujours aussi satisfaisants.

En revanche, je remarque à quel point le soin 8 était efficace pour lisser parfaitement la surface du cheveu.

Cheveux soyeux masque Olaplex 3

Sur cette photo, j’ai également l’impression que mes pointes se sont un petit peu affinées. Peut-être est-ce simplement la façon dont les mèches se placent ?

Comme prévu, le flacon Olaplex n°3 est terminé aujourd’hui : il a donc servi pour 6 applications.

J’ai décidé de racheter le traitement Olaplex n°3 et j’ai trouvé, pour remplacer le soin n°8, la formule Olaplex Masque Hydratant 4-en-1.

J’alternerai désormais une semaine avec un bain d’huile (out tout autre soin naturel) et une semaine avec un traitement Olaplex.

7ème utilisation : 13 janvier 2023

Prise en fin de journée, vers 17h, la lumière donne encore une coloration différente, plus sombre et plus rousse.

Résultat Olaplex 3 et 8 cheveux longs

Ils ont été séchés rapidement avec un sèche-cheveux ionique à température basse : aussi, les ondulations ont disparues.

Au toucher, la texture des cheveux reste toujours aussi fluide.

Par contre, les pointes commencent à s’affiner visiblement… Mes fourches remontent progressivement sur la longueur. Je suis inquiète. On dirait que les longueurs ont été dégradées au rasoir, et en l’espace de deux semaines seulement.

Ils paraissent beaucoup moins soyeux et brillants.

Deux jours après le shampoing, leur aspect devient plat et terne. On dirait qu’ils sont gras, mais ce n’est pas le cas. Pourtant, ils se démêlent toujours aussi facilement.

8ème utilisation : 22 janvier 2023

Après un bain d’huile de coco et un masque classique la semaine précédente, j’applique le traitement Olaplex 8 (la formule 4-en-1) après le shampoing. Je la laisse poser pendant un heure, avant de laisser mes cheveux sécher à l’air libre.

Traitement Olaplex 3 et 8 cheveux longs

ils paraissent vraiment très clairs : je précise, encore une fois, que les racines jusqu’au menton, sont naturelles (aucun éclaircissement). Cela fait vingt ans, que je n’avais pas revu ma vraie couleur.

La texture est toujours aussi légère et soyeuse.

Par contre, les pointes continuent à s’abîmer, ce qui me désole, car ils atteignaient une bonne longueur. J’ai donc décidé de les égaliser d’un centimètre.

Deux jours après le shampoing, le problème d’une apparence terne et sans volume continue.

9ème application : 11 février 2023

Je souhaite prendre plus de temps, afin de décrire les effets que j’observe, depuis un mois à présent.

Entre deux applications d’Olaplex, je trouve que mes cheveux deviennent très moches.

Ils ne s’emmêlent pas vraiment, mais les longueurs me paraissent plus diaphanes qu’auparavant, moins denses, et les pointes redeviennent irrégulières malgré de fréquentes égalisations (toutes les cinq semaines) !

Des petits cheveux cassés repiquent, comme avant. Cependant, la texture reste plus « molle » ou plus « souple ».

En revanche, juste après les soins Olaplex (et ce pendant deux jours), ils sont magnifiques : moins collés par paquets, plus soyeux, lissés, etc. soit comme les effets montrés sur les photographies.

L’affinement des longueurs est-il lié aux fourches qui remontent ? Est-ce causé par le fait que, plus les cheveux poussent, plus les pointes s’affinent ? Est-ce qu’ils manquent de nutriments ?

Souffriraient-ils de la fameuse « fatigue hydrale » (un excès d’hydratation) ? Il me semble que cela concerne surtout les cheveux bouclés…

En tout cas, cela conforte mes observations : cinq cures sont suffisantes. Après, il n’y a plus d’évolution (qui se maintient, en tout cas).

Je regrette d’avoir racheté un flacon.

Dès à présent, j’arrête le traitement et je reprends les bains d’huiles une fois par semaine.

Conclusions avant/après Olaplex : mon avis

Pour une comparaison optimale, je vous montre tout d’abord l’état de mes cheveux au départ, lorsque je suivais ma routine habituelle (naturelle).

Ils me semblaient en bonne santé et au maximum de leur potentiel, en terme de densité et de texture. De plus, ils ont toujours eu cet aspect « secs », un peu raide.

J’avais également des « frisottis » ou des petits cheveux cassés sur les longueurs, visibles à la lumière.

En comparaison après trois traitements Olaplex, la différence semble flagrante. Certes, les cheveux cassés ne sont pas réparés. Mais ils ne repiquent plus. Et surtout, la chevelure parait lisse et soyeuse.

Fini l’aspect « paille » ! Aussi, elle devient plus brillante.

Ils ont clairement gagné en souplesse. De fait, ils prennent naturellement un mouvement ou un aspect plus « coiffé », plus soigné.

Visuellement, jusqu’à la 4ième application, je trouve que les résultats sont indéniables. Après, ils se sont dégradés…

Un gain de temps en terme de démêlage…

C’est d’ailleurs ce qui m’intéresse particulièrement : gagner du temps en terme de démêlage, dans la mesure où ce domaine ne m’intéresse pas.

Avoir les cheveux longs (au-delà du milieu du dos) peut ressembler à une contrainte, dès lors qu’on s’astreint au quotidien à certains gestes.

C’est ce qui a provoqué ma lassitude en 2018, avant ma grande coupe : trop de temps pour les démêler, l’impression que je « devais » coiffer ma longueur pour « en profiter », etc.

Or, c’est vrai que le traitement Olaplex permet moins manipuler les cheveux, ne serait-ce que pour les peigner : donc, ils se cassent moins

Trois mois après l’arrêt d’Olaplex 3 et 8 (fin avril 2023, alors que je rédige cette ligne), l’effet démêlant reste toujours. Je n’ai plus besoin de peigner quotidiennement mes cheveux, et si je le fais, cela dure trois minutes.

C’est le meilleur résultat de ce traitement !

Mes cheveux sont vraiment moins secs

Un autre point essentiel à relever concerne non seulement la texture (visible) mais aussi l’évolution de l’aspect capillaire au fil des jours.

Ils sont plus brillants, plus soyeux, et plus doux au toucher. Les frisottis sont quasiment invisibles.

Puisqu’ils sont moins secs, je préfère laver mes cheveux tous les quatre ou cinq jours, et non plus tous les sept-huit jours.

Un shampoing et un masque leur rendent immédiatement un coup de « peps« .

Aujourd’hui encore, je conserve cette apparence.

Toujours autant de fourches

En revanche, rien ne viendra à bout de ce phénomène…

J’ai été obligée d‘éliminer les fourches une à une à la fin du mois de février, et de couper 5 cm de pointes, pour repartir sur de bonnes bases.

Avec le frottement, même lorsque l’on tresse ses cheveux, en fonction de leur fragilité, nos ennemies veillent toujours. Olaplex ne joue aucun rôle préventif.

En résumé : je préfère quand même les soins naturels

Trop de silicones est mauvais pour les cheveux

Si je devais résumer mon avis sur Olaplex, je représenterais mon degré de satisfaction par une courbe ascendante, puis descendante, dont le pic se situerait probablement à la 4ème application.

Après une amélioration formidable, mes cheveux ont commencé à devenir de plus en plus ternes. Les pointes se sont affinées. Les fourches se sont multipliées. J’ai perdu du volume.

Je voulais souligner l’importance de ce point, car après avoir constaté des effets très positifs après les premières cures, l’état de mes cheveux m’a semblé beaucoup moins satisfaisant.

Alors qu’ils étaient naturellement volumineux, ils sont devenu ternes et mous deux jours après le shampoing.

Peut-être qu’un excès d’hydratation (ou fatigue hygrale) en a été la cause ?

En tout cas, à cause de ces problèmes, j’ai cessé d’appliquer Olaplex…

Mise à jour : fini les silicones, retour aux soins naturels

cheveux-sans-silicones-avant-apres

Depuis que je prends à nouveau soin de mes cheveux avec des matières premières biologiques, j’ai retrouvé tout mon volume et mon épaisseur au niveau des longueurs comme des pointes.

J’avais aussi coupé 5 cm. Avec certaines huiles végétales (ricin, moutarde, carapate, sapote), mes cheveux ont poussé plus rapidement.

Les bénéfices d’Olaplex ont été indéniables. Certains subsistent encore.

Je ne regrette pas cette expérience. Les démêlage est plus facile. Les frisottis ont disparu.

Mais je pense que ma chevelure n’a plus besoin des silicones, et comme toujours, je trouve que rien n’est plus efficace ou bénéfique que les ingrédients naturels biologiques !

Par contre, si vous avez décoloré vos cheveux ou que vous les colorez régulièrement, ce traitement intensif vous conviendra probablement, si vous espérez des résultats rapides, en terme d’apparence (brillance et douceur).

N’oubliez pas néanmoins de nourrir vos cheveux avec de vrais soins (masques, huiles…), car ils auront besoin d’être fortifiés pour éviter la casse et les fourches.

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Breda

J utilise les produits 0-3 – 8 depuis 4 semaines je yrouve un.peu moins secs mais le siliconne me gene je pense ne pas reutiliser ces produits
J ai achete des produits naturels sur aromazone je vais continuer dans ce sens

Breda

Zero

Dernière modification le 20 jours il y a par Breda
Breda

Petso apres 5 utilisation je regrette tellement j ai depense 107e de leur produits mes cheveux sont devenus affreux !!!! Du foin !!! Cheveux longs trop degoutee