L’oléine de karité, un miracle d’huile végétale pour cheveux abîmés

20,Avr,2011 | Soin des cheveux | 0 commentaires

Article mis à jour le 26 mars 2023

Lorsque j’ai découvert les soins naturels en 2008, je ne pouvais plus me passer de cette huile végétale.

Elle a véritablement sauvé mes cheveux cassés, fourchus et brûlés par les colorations chimiques.

Extrêmement nourrissante, on pourrait dire qu’il s’agit d’un concentré de beurre de karité liquide. Elle est adaptée aux cheveux très secs, crépus ou si abîmés qu’aucun autre ingrédient ne saurait les régénérer.

Qu’est-ce que l’oléine de karité ?

Si l’on traduit littéralement sa dénomination, l’oléine de karité est de l’huile végétale de karité.

Vous connaissez sans doute le beurre de karité. Alors, quelles sont les différences entre ces deux ingrédients ?

En fait, il s’agit de beurre de karité, que l’on chauffe à basse température, pour prélever seulement la partie liquide.

Ce principe de fabrication s’appelle la « winterisation« , du mot anglais « winter » (hiver). Il fait référence au fait qu’autrefois, l’huile récoltée en hiver était laissée au repos, entre 6°c et 10 °c, pendant deux semaines environ. A ces températures, les cires composées de triglycérides d’acides gras) se cristallisent. La partie de l’huile la plus concentrée en acide gras insaturés comme l’acide oléique et les acides linoléques restent, quant à eux, à l’état liquide. Elle sera donc isolée et prélevée pour former « l’oléine de karité ».

Ainsi, il s’agit d’un raffinage à froid.

Contrairement au beurre brut, l’oléine de karité n’a quasiment pas d’odeur.

Lorsque vous l’achetez ou que vous la recevez dans le flacon (chez Aroma Zone par exemple), elle présente une texture transparente, assez grasse, lourde, et épaisse. Elle a tendance à se solidifier lorsqu’il fait frais, ou même à température ambiante.

Il suffit de passer le récipient quelques secondes sous l’eau chaude, avant utilisation.

Comment utiliser l’oléine de karité pour les cheveux ?

Shampoing réparateur pour cheveux très secs

A l’époque, je créais mes propres étiquettes…

En juin 2008, j’avais réalisé mon premier shampoing maison, dont la recette est toujours en ligne sur un ancien blog. La composition était adaptée à l’état de mes cheveux, qui avaient besoin de soins intensifs.

Voici la recette pour 100 ml de préparation :

  • 3 ml d’oléine de karité
  • 4ml de glycérine végétale
  • 4 g de phytokératine
  • 6 ml d’aloé vera
  • 25 gouttes d’HE de bois de rose
  • 85 ml de base lavante neutre

Il suffit d’ajouter tous les ingrédients dans cet ordre, dans un contenant de 100 mL (ou plus), puis de secouer vigoureusement pendant plusieurs secondes. Si le shampoing ne mousse pas assez, versez une noisette au creux de votre main, et diluez-la avec un peu d’eau.

Par sa grande richesse, cette recette maison agit presque comme un masque. Je l’ai utilisée plusieurs mois, le temps que ma chevelure retrouve un aspect doux et soyeux.

De juillet 2008 à septembre 2008 avec l’oléine de karité et le henné

J’ai même obtenu de belles boucles, type « anglaises », passant de cheveux type 2a au type 2b (classification d’André Walker). Malheureusement, elles ont fini par disparaître, après un an de henné -à l’époque, j’ignorais qu’il raidissait les cheveux…

Je la trouve idéale pour la fabrication des shampoings. Elle hydrate, régénère, convient parfaitement aux pointes sèches et fourchues. On dit d’ailleurs qu’elle a un véritable effet réparateur pour les cheveux cassants, car elle contient beaucoup de vitamine A.

Attention, cependant elle graisse beaucoup les cheveux. Il faut l’utiliser avec modération. A moins de posséder une nature qui le permet (crépus) ou en soins ponctuels pour cheveux très très secs, très abimés, je ne la conseillerais pas en bain d’huile car elle reste difficile à rincer (comme le beurre).

C’est une huile dont je ne peux me passer, depuis que j’ai découvert les soins biologiques. Ayant autrefois les cheveux secs et cassants, j’ai remarqué un changement radical depuis que je l’incorpore à mes shampoings. Si je l’oublie, la différence est visible : pointes sèches dès le second jour, chevelure moins douce, besoin de soins plus fréquents.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires