Pousse de cheveux, routine naturelle & nouveaux produits

29,Mai,2023 | Journal de pousse | 0 commentaires

Juin est déjà là (et les beaux jours dans le Sud) ! Après ces deux mois de silence, je reviens vous donner des nouvelles de mon parcours de pousse : voici le bilan capillaire avril/mai 2023.

Début avril, après de l’élimination des fourches et des pointes abîmées, j’avais retrouvé une belle densité capillaire. Je suis revenue vers une routine naturelle et très simple.

Pendant ces quelques semaines, j’ai accordé peu d’attention à mes cheveux -les laissant « vivre leur vie ».

La fin du mois arrive : voici un petit bilan avant de commencer une nouvelle saison, l’été, qui implique de nouveaux soins.

Pousse de cheveux : ils atteignent (presque) la taille

Pousse de cheveux longs mai 2023

En deux mois, mes cheveux ont bien poussés !

Je veille à conserver des pointes aussi épaisses que possible. Aussi, j’ai encore procédé à une égalisation au début du mois (1 cm), et une traque minutieuse des fourches.

Même si je parviens à garder une belle épaisseur des racines aux pointes, une démarcation reste clairement visible au milieu du dos : de petits cheveux cassés à différentes longueurs diminuent la densité jusqu’aux pointes.

Des longueurs fragilisée par d’anciennes colorations

Il n’y a rien de plus à faire pour cette partie, qui correspond à la repousse de mes (dé)colorations successives entre 2020 et 2021. En effet, j’ai réalisé deux colorations d’oxydation (ammoniaque) avec un oxydant volume 30 et plusieurs autres avec un oxydant volume 20.

Je conserve donc cette partie, que j’égalise au fur et à mesure de la croissance. Elle est plus fragile. Néanmoins, elle ne m’empêchera pas d’obtenir des cheveux très longs (classiques), que j’égaliserai ensuite sur un an afin de tout éliminer.

Mon objectif, pour cette fin d’année serait de retrouver une longueur jusqu’à la taille. Il reste théoriquement quelques centimètres (5 cm) pour y parvenir, ce qui paraît donc largement réalisable.

Des cheveux qui éclaircissent naturellement au soleil

Mes cheveux éclaircissent énormément, et pourtant je ne vais pas longtemps au soleil. Je me retrouve avec des mèches blondes très claires, comme sur la photo. Lorsque je réalise une tresse, la couleur est bigarrée entre des cheveux blonds foncés (dessous) et des mèches qui semblent décolorées sur le dessus. J’aime beaucoup cet effet !

Je n’avais jamais vu un tel contraste, parce que les autres années où je possédais une longueur comparable, ils étaient recouverts de henné… Je suis donc ravie de ne plus modifier leurs pigments naturels pour profiter de toute leur richesse au fil des saisons !

Ma routine au quotidien

Depuis deux mois et demi, j’ai abandonné l’utilisation de tous les cosmétiques contenant des silicones, des quats ou d’autres produits chimiques.

J’ai testé plusieurs marques réputées dans le monde de la coiffure, comme Olaplex ou K18. Verdict : mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux qu’avec une routine 100 % naturelle. Par là, je veux dire qu’ils sont lisses, doux, brillants, soyeux et ne s’emmêlent pas.

Preuve en est encore aujourd’hui, leur amélioration depuis que je suis revenue vers les matières premières biologiques.

Mes soins sont donc minimaux, mais de bonne qualité :

  • Bain d’huile une fois par semaine : sapote ou moutarde
  • Shampoing doux
  • Après-shampoing

Je voudrais vous parler de deux produits (un shampoing et une nouvelle marque) que j’ai découverts, et qui font désormais partie de mes favoris.

Le shampoing « Réparateur & Soin profond » de Lavera

C’est probablement le meilleur shampoing prêt à l’emploi et naturel que j’aie jamais utilisé. Il laisse les cheveux doux, légers et volumineux.

Sa texture ressemble à une sorte de gel transparent, très pâteux et épais. Il mousse facilement lorsque vous l’appliquez sur le cuir chevelu mouillé. Ainsi, il se répartit bien sur toute la tête, et glisse sur les longueurs au moment du rinçage. Il me paraît efficace pour éliminer les bains d’huiles.

Il contient notamment de l’huile de noix de Macadamia : elle renforce le film hydrolipidique des cheveux et maintient une bonne hydratation. Le quinoa apporte, quant à lui, des protéines et des acides aminés.

Je le préfère largement ce shampoing à celui de la marque Natessence (au karité), que j’utilisais depuis longtemps, car il alourdissait ma chevelure.

Les secrets de Loly : après-shampoing et lait hydratant

J’ai découvert la marque Les secrets de Loly et leur gamme de produits naturels, spécialement formulés pour les cheveux ondulés à bouclés.

La composition de leurs masques est tellement pure, concentrée en ingrédients actifs et naturelle, qu’elle ressemble aux cosmétiques faits maison.

J’ai donc décidé de tester plusieurs produits qui correspondraient à ma nature de cheveux (légèrement ondulée, 2b). Pour le moment, je ne peux pas vous en dire plus, car j’ai utilisé ces produits une seule fois. Mes cheveux sont extrêmement doux, légers, plus volumineux. Cependant, ces effets ne sont pas suffisants pour en parler.

L’après-shampoing et le lait hydratant feront probablement l’objet d’un compte-rendu complet, à la fin du mois prochain.

Le point sur les colorations chimiques

Tous les deux mois, je continue à recouvrir les cheveux blancs, uniquement au niveau des racines. Pour cela, j’utilise une coloration professionnelle ton sur ton (sans ammoniaque) ou semi-permanente : DiaRichesse de L’oréal.

Je choisis une nuance blond doré cendrée (8.31 mélangée à 7.13). Pour plus d’efficacité, je l’applique avec un oxydant 15 volumes. La coloration n’est jamais étirée sur les longueurs.

Ce procédé n’abîme pas des cheveux en bonne santé et bien soignés. Je vous explique en détail comment le produit fonctionne dans mon article dédié aux soins des cheveux colorés.

Comment-fonctionne-coloration-semi-permanente
Comment-fonctionne-coloration-semi-permanente

Pour résumer, le mélange entre la crème colorante (sans ammoniaque) et l’oxydant révélateur n’ouvre pas complètement la cuticule, cette enveloppe qui protège le cœur de votre fibre capillaire (avec les chaînes de protéines et d’acides aminés, responsables de leur force). Elle aide seulement les pigments chimiques à se fixer sur les écailles. Ainsi, les pigments mélaniques (votre couleur naturelle) ne sont ni détruits, ni même altérés.

C’est pour cela que les colorations éphémères n’éclaircissent jamais les cheveux.

Ma base correspond à un blond cendré doré (7.13). Elle éclaircit beaucoup, dès que je vais un peu au soleil. Elle roussit naturellement. Je me retrouve ainsi très vite avec des longueurs qui tirent vers le 8.41 (blond clair cuivré cendré).

De la même manière, la coloration « ton sur ton » délave, s’éclaircit et disparaît. Les cheveux argentés se fondent dans la masse plus blonde, et deviennent invisibles. Je retrouve des longueurs « vierges », que je « détoxifie » régulièrement.

Quelques liens à visiter :

J’en profite pour remercier le site La Femme Catholique pour son article au sujet de mon blog

Je vous propose également de découvrir le compte Instagram d’une demoiselle aux cheveux longs sublimes, qui m’inspire beaucoup : Gin naturopathie

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires