Comment enrayer naturellement la chute des cheveux

10,Juin,2011 | Soin des cheveux | 14 commentaires

Article mis à jour le 21 octobre 2022

On perd, en moyenne, entre 50 et 100 cheveux par jours. Un peu plus dans lors d’un shampoing, après un henné ou un brossage vigoureux.

C’est un problème récurrent, difficile à éradiquer, dont certaines lectrices me parlent dans leurs messages : la chute des cheveux. (D’ailleurs, veuillez m’excuser pour le délais de réponses, je suis débordée en ce moment, avec la fin de l’année universitaire). Il est angoissant de voir sa densité capillaire diminuer, sans parvenir à régler le problème.

Pourtant, à moins d’un facteur particulier, une chute anormale des cheveux ne survient pas sans raison. Bonne nouvelle : s’il y a des raisons, il existe alors des solutions !

Pourquoi vos cheveux tombent ?

De multiples raisons peuvent expliquer la perte des cheveux :

  • la santé : certaines maladies et les effets secondaires de certains médicaments
  • des facteurs hormonaux : un dérèglement, la grossesse, la ménopause, certains contraceptifs
  • des facteurs psychologiques : un choc émotionnel, un deuil, une rupture…
  • des facteurs héréditaires : calvitie, alopécie, cheveux très fragiles, fins…
  • de mauvais traitements : les colorations chimiques et décolorations successives, les appareils chauffants, des brossages trop brusques, les cheveux trop tirés lorsqu’ils sont attachés…
  • des carences en vitamines et minéraux : alimentation trop pauvre en calories, en fruits et légumes, ou déséquilibrée

Les maux ont tendance à se conjuguer, et la fréquence devient le multiplicateur principal. Plus vous persistez dans certains gestes, plus vous détruisez le potentiel « santé/beauté » de votre chevelure.

Il est donc primordial de déterminer la cause de votre chute de cheveux, afin d’agir de manière ciblée.

Une fois que vous avez noté les éventuelles raisons, qui expliquent pourquoi vos cheveux tombent de manière anormale ces derniers temps, nous allons voir les habitudes à mettre en place pour y remédier.

Certaines raisons sont malheureusement très difficiles à traiter. Elles relèvent d’un avis médical. Je vous conseille vivement de faire un bilan de santé pour vérifier que vous ne souffrez pas de carences, de malabsorption des lipides, de maladie auto-immune ou de problèmes thyroïdiens.

Certaines molécules

Certains médicaments ont pour effets secondaires d’accroitre la perte de cheveux. Parlez-en à votre médecin spécialiste, pour savoir s’il est possible de changer de molécule, si vous souffrez de cet effet secondaire. Il existe peut-être des alternatives.

Les hormones (contraception, grossesse)

Si vous prenez la pilule, sachez également que le dosage de certaines hormones joue un rôle majeur pour les cheveux : elles les font tomber, elles ralentissent la pousse, ou au contraire, elles augmentent légèrement la densité capillaire. A ce sujet, consultez le tableau d’incidence des pilules contraceptives et de l’alopécie, pour trouver celle qui vous conviendra au mieux.

Pour certaines femmes, la grossesse provoque une abondante perte de cheveux au premier trimestre ou bien deux à trois mois après l’accouchement. Bébé puise dans vos réserves, notamment en fer et en acide folique. Prendre des vitamines complètes le plus tôt possible (même avant, si vous avez un projet de conception) aide énormément à limiter la chute de cheveux. Ne cessez pas vos vitamines lors de l’accouchement, mais continuez à les prendre au moins six mois après, pour pallier à toute carence en fer, notamment si vous avez perdu beaucoup de sang.

Les gestes quotidiens (fer à lisser, chaleur…)

Enfin, les mauvais traitements auxquels vous soumettez vos cheveux restent finalement la cause la plus facile à régler : elle ne dépend que de vos habitudes. Par exemple, vous lissez quotidiennement vos cheveux, des racines aux pointes. Ils tombent de plus en plus. Les plaques chauffantes sont donc les responsables.

Je parle d’expérience.

Mes cheveux tombent que faire

Adapter les solutions en fonction des raisons

J’avais une sorte de masse de paille, nuageuse et volumineuse, que je domptais quotidiennement avec des plaques en céramique à 220°c. Ils ont fini par tomber dramatiquement. J’ai même fait une cure de Minoxidil à l’époque. Or, depuis que ma chevelure est régénérée et en bon état grâce aux ingrédients naturels, j’ai rangé définitivement mon fer au placard : il est inutile. Leur apparence est enfin comme je les voulais, naturellement lisses et soyeux.

Alors, que faire ?

Diminuer la fréquence d’utilisation de plaques chauffantes et abaisser la température ne suffira pas.

  • Déterminez pourquoi vous lissez vos cheveux : préférez-vous vraiment les cheveux raides, ou cherchez vous seulement à les discipliner, car ils ont de mauvais plis et partent dans tous les sens ?
    • Avoir les cheveux raides ? Dans le premier cas, cherchez les ingrédients de substitution pour atténuer vos ondulations. Le henné, les huiles végétales, des poudres ayurvédiques : les effets marchent réellement au bout d’un mois environ. Et durablement.
    • Lutter contre les mauvais plis : En général, les cheveux trop secs sont cassés et repiquent de manière disgracieuse. Pourquoi sont-ils donc dans cet état ? Manque de soin ? Pas assez nourris et hydratés ? Utilisation de produits chimiques qui les agressent ? Il existe plein de solutions pour y remédier.

Vous constaterez, en mettant en place le programme qui embellit et régénère vos cheveux, qu’ils peuvent être beaux, bien coiffés naturellement, et plus vigoureux sans l’aide du fer à lisser.

Ne gardez pas en tête l’idée reçue selon laquelle les produits naturels ne sont pas assez « puissants » et « efficaces » pour provoquer des résultats visibles. C’est faux. Ils fonctionnent sur le long terme.

Une fois votre problème déterminé, voyons quelques recettes pour enrayer cette perte de cheveux, et favoriser la repousse.

Le plan d’attaque contre la chute des cheveux

Quelle que soit la raison de votre perte de cheveux, que vous puissiez agir directement sur les raisons (changer de contraceptif, par exemple, ou arrêter le fer à lisser) ou non (prise de médicament), ce plan en trois étapes vous aidera à limiter la chute :

  1. Renforcer les cheveux
  2. Arrêter la chute des cheveux
  3. Favoriser la repousse (et la pousse)

Voici une liste d’ingrédients naturels et de nutriments, bénéfiques pour chaque phase :

Renforcer Arrêter la chute Favoriser la pousse
Huile essentielle de sauge sclaréeHuile essentielle de Bay de St ThomasHuile essentielle de Bay de St Thomas
Huile essentielle de bois de roseHuile essentielle de Tea treeHuile essentielle de Nard Jatamansi
Hydrolat de sauge officinaleHuile essentielle de Cèdre d’Altlas
Huile végétale d’arganHuile essentielle de Nard JatamansiHuile végétale d’avocat
Huile de noix du BrésilHuile essentielle de pamplemousseHuile végétale de ricin
Huile végétale de Nigelle
Spiruline
Phytokératine
Vitamines B6, B7Vitamine B5 (Panthénol)Vitamine B8 (Biotine), B9
La prêle des champsVitamine B12Zinc
Fer (si nécessaire)

Procurez vous au moins un ou deux ingrédients de chaque phase (colonne).

Vous possèderez le nécessaire pour enrichir vos shampoings et fabriquer des masques.

1. Arrêter la chute des cheveux de l’intérieur

Tous les soins capillaires du monde ne suffiront pas à régler le problème des cheveux qui tombent, si vous souffrez d’une carence en fer, en zinc, et en vitamines.

Dans un premier temps, réalisez un bilan sanguin, pour mesurer votre taux de ferritine. Si vous souffrez d’anémie, il existe plusieurs solutions pour corriger votre carence : par votre alimentation, par des compléments naturels végétaux (en libre-service, généralement plus faciles à digérer), avec une prescription médicale en cas d’anémie sévère (trois semaines suffisent, en général).

compléments alimentaires pour la perte de cheveux

En parallèle, même si vous mangez varié et équilibré, je vous recommande d’effectuer une cure de vitamines pour fortifier vos cheveux, surtout à la saison automnale. Plusieurs compléments sont vos alliés :

  • la spiruline
  • la levure de bière
  • les cocktails de vitamines B
  • les compléments spécial cheveux comme Forcapil ou Cap-Actifs
  • les omégas 3

De mon côté, j’ai utilisé deux boites de CapActif spécial cheveux et ongles : les améliorations ont été visibles au bout d’un mois. Mes cheveux tombaient beaucoup moins. Au bout de trois mois, je voyais de nombreuses repousses, et la chute avait cessée.

2. Favoriser la repousse avec les soins naturels

En application externe, c’est-à-dire sur le cuir chevelu, les huiles végétales et les huiles essentielles vont agir directement, pour favoriser la circulation sanguine, pénétrer au niveau de la peau, et stimuler les follicules pileux.

Pour profiter des bienfaits de ces recettes de masques, commencez votre application avec un massage crânien. Laissez ensuite poser la préparation pendant au moins 30 minutes (à toute la nuit, si possible), avant votre shampoing.

Recettes avec des ingrédients anti-chute de cheveux

Masque aux huiles essentielles

  • 5 gouttes d’huile essentielle de Bay de st Thomas
  • 10 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée
  • 2 culières à café d’huile végétale (au choix !)

Autre recette:

  • 3 gouttes d’huile essentielle de Nard de Jatamansi
  • 5 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse ou de sauge sclarée
  • 1 culière à café (ou moins pour cheveux gras), d’huile d’avocat

Répétez l’opération une fois par semaine.

Masque intensif pour favoriser la repousse des cheveux

Ce masque s’applique aussi bien sur le cuir chevelu que les longueurs. Plus longtemps vous le laisserez poser, mieux il agira :

  • 4 gouttes d’huile essentielle de Nard Jatamansi
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Sauge sclarée
  • 2 gouttes d’huile essentielle de Bay de St Thomas
  • 1 culière à café d’avocat
  • 1 culière à café d’huile de ricin
  • 10 gouttes de Panthénol
  • ¼ de culière à café de phytokératine
  • ½ culière à café de spiruline en poudre

Il contient les ingrédients les plus actifs pour stimuler vos follicule pileux.

Recette de shampoing anti-chute de cheveux

Les shampoings ne suffisent pas à enrayer la perte des cheveux, parce qu’ils n’ont pas le temps de laisser les ingrédients actif pénétrer. En revanche, leurs bénéfices réside dans leur douceur, qui n’agresse pas la fibre capillaire.

Évitez donc absolument tous les shampoings contenant des sulfates comme le sodium laureth sulfate et son cousin, le sodium lauryl sulfate.

Vous pouvez également rajouter les ingrédients actifs de votre choix, dans votre shampoing tout prêt. Voici quelques exemples pour 100 ml de produit :

  • 1 culière à café de Phytokératine
  • 2 culières à café de spiruline
  • 6 mL de Vitamine B5
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Bay de St Thomas
  • 10 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée ou de pamplemousse,
  • 4 gouttes de Nard Jatamansi avec ½ culière à café d’huile végétale (avocat, ricin, argan ou nigelle de préférence),

Si vous souhaitez fabriquer votre propre shampoing de manière très simple, voici ma recette de shampoing à la spiruline, testée et approuvée.

Pour favoriser la repousse des cheveux, voici la recette d’un autre shampoing maison favorisant la pousse des cheveux.

L’objectif est d’obtenir un soin lavant, qui démêle bien les cheveux, et évite ensuite de commettre de mauvais gestes à cause des nœuds.

Moins vos cheveux seront secs et cassés (ou abîmés), moins vous aurez besoin d’utiliser des appareils chauffants ou des silicones pour les coiffer et les dompter. Mieux ils se porteront.

14 Commentaires

  1. Anonyme

    J'aime beaucoup passer sur ton blog, tes articles sont toujours intéressants 🙂
    Manon.

    Réponse
  2. Ava

    Merci beaucoup ! 🙂 Je regrette de ne pas avoir plus de temps, en ce moment, pour m'y consacrer d'avantage.

    Réponse
  3. Anonyme

    J'ai négligé le soin de mes cheveux pendant ces cinq années d'études universitaires.

    Je viens de découvrir ce site. Alors que je touche à la fin de ce parcours, je compte prendre soin de mes cheveux en m'inspirant de tes conseils.

    Ils sont déjà très longs dans mon cas. Mon seul problème est que le 31 décembre 2010 (cela m'a pris sans raison d'aller chez un autre coiffeur que mon salon habituel – à cause de la neige – 10/15 cm, bref), alors que je demandais de me dégrader légèrement les pointes des cheveux de devant, la coiffeuse a effilé le tout. Je n'ai pas prêté attention à son acte. Depuis, je laisse pousser le tout. J'étais juste allée rectifier les cheveux beaucoup trop fins (car effilés) le 3 janvier. Donc 1 cm en moins trois jours après…

    Ma coiffeuse m'a conseillé de revenir couper 4 mois après (avril) mais je n'y suis pas allée. J'ai trop peur. Sur les photos prises à certaines occasions, je ne supporte pas de voir la faible consistance des pointes de devant. Il faudrait peut-être que je coupe, effectivement!

    Enfin, dans l'ensemble, je pense que mes cheveux sont très beaux. Mais j'en ai perdu "blindé" comme on dit chez moi, pendant les examens!!! Effrayant!

    Bon, voilà, je racontais simplement ma vie… Plus qu'un étape à franchir pour terminer l'année, et ensuite, j'irai chercher des huiles pour ma crinière!!!

    Merci pour ton blog !

    Réponse
  4. Anonyme

    Ah oui, depuis qu'on m'a scalpé les cheveux de devant et que je les laisse pousser, je mets souvent de l'huile d'argan sur toute ma chevelure pendant une nuit entière. Mais aussi après chaque lavage dans la longueur.

    Bonne idée selon toi?

    Par contre, je ne me sens pas à la hauteur pour fabriquer mes propres shampoings. Peut-être y-a-t-il moyen de se focaliser sur la pose d'huiles?

    Merci à toi.

    Réponse
  5. Ava

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ton témoignage.
    L'huile d'argan est excellente, en effet, une des meilleures pour prendre soin des cheveux, leur rendre vitalité et favoriser leur croissance. Je ne saurais que te conseiller pour ta coupe, mais j'imagine que l'effilage a diminué visuellement la masse globable de ta chevelure…
    A quelle hauteur sont les pointes de devant ? La repousse va prendre un peu de temps, mais je pense que certains ingrédients naturels vont t'aider à accélérer le processus (huile végétale de bay de st thomas, de nard jatamansi, huile végétale d'avocat, de ricin… : elles marchent visiblement !).

    Vraiment, tu devrais essayer, en douceur de fabriquer tes shampoings. Il suffit d'acheter une base lavante neutre sur Aroma Zone ou Centifolia, d'ajouter une certaine proportion d'huile végétale et de la phytokératine… Pour débuter tout doucement. Ensuite, au fur et à mesure que tu te renseignes sur les ingrédients actifs, tu peux compléter ta préparation avec des soins personnalisés. Il n'y a aucun risque.

    Les bains d'huile seront très très bénéfiques aussi. Tu peux tout autant les enrichir.

    Réponse
  6. Anonyme

    Je vais peut-être me lancer une fois mon année terminée! Du moins, si je suis libérée des études pour de bon!

    L'effilage n'a eu lieu que sur les cheveux qui entourent mon visage. Les pointes les plus courtes arrivent au niveau de mon cou, en dessous du menton et sont assez fines. Je laisse pousser la chose avant d'égaliser pour redonner du poids aux cheveux. A moins qu'il ne faille peut-être couper maintenant déjà… Je me souviendrai toujours que je regardais ailleurs quand elle a pris son rasoir dévastateur!!! Bref…

    Je prends notes pour les huiles conseillées! Merci! Je laisse sécher à l'air libre quand j'en ai l'occasion pour éviter la surchauffe du sèche-cheveux. En général je fais une demi queue pour masquer les cheveux plus courts de devant. La thérapie de la confiance via les blogs = je raconte toute ma vie capillaire!

    Je sais enfin aujourd'hui que je ne suis pas la seule à me préoccuper à tel point de mes cheveux!

    En bref, là, c'est opération pousse. Je lutte contre la tentation de me rendre chez le coiffeur pour couper un petit centimètre partout car je sais que JAMAIS personne ne me coupera qu'un seul centimètre…

    Encore bravo pour ton site!

    Réponse
  7. Léa

    Hello,
    je viens de découvrir ton site et les progrès de ta chevelure m'ont fait craquer, je me lance !
    Mais avant de faire mon shampoing, je vais déjà terminer mon stock de cattier…
    j'ai donc une petite question, lorsque tu dis qu'on peut ajouter des actifs dans le shampoing tout prêt avec une liste presque longue comme le bras (!!!), c'est un des actifs ou l'ensemble ?

    En tout état de cause, bravo pour toutes tes réalisations, tes cheveux et ton site (une mine d'or !)…
    Bonne journée à toi !

    Réponse
  8. Ava

    @ Léa : Effectivement, pour la liste, c'est un ou plusieurs de ces ingrédients au choix. Ils peuvent tous s'incorporer dans le shampoing déjà prêt.

    C'est vrai que j'ai tendance à faire des listes énormes ^^ et que je charge pas mal la composition de mes shampoings maisons, mais je dois admettre que c'est tout de même plus efficace quand il y en a un certain nombre… Concernant ceux-ci, ils se marient bien ensemble car on voit chaque catégorie différente (choisir par exemple 1 huile essentielle, 1 huile végétale, 1 poudre…).

    Il faut aussi prendre en compte la composition originale du shampoing à agrémenter : est-ce qu'il déjà bien chargé ?

    N'hésite pas à faire tes expériences. Il y a peu de risques et c'est comme cela que l'on trouve ce qui convient le mieux ! 🙂

    Merci à toi et bonne journée aussi. 🙂

    Réponse
  9. Anonyme

    Bonsoir, j aimerai savoir si je pouvais ajouter quelque actifs a des shampooing du commerce type eleseve etc et non des shampoing fait maison ? Il n y a pas de danger ? Comme je viens de découvrir ton blog il y a quelque semaine je ne peut pas me mettre a faire mes shampooing, trop peur LOL.
    oum nafissa

    Réponse
  10. Ava

    Bonjour,

    Oui tu peux sans soucis rajouter les actifs au shampoing déjà prêt du commerce. Les plus faciles à incorporer sont la phytokératine, les huiles végétales, l'aloé véra et la vitamine B5. 🙂

    Réponse
  11. Anonyme

    Bonjour Ava,

    Ton blog est extra! Je viens de tomber dessus car je m'intéresse aux huiles essentielles contre la chute de cheveux et recettes naturelles.
    J'ai des cheveux fins, secs et bouclés que je perds régulièrement depuis 10 ans(j'ai 29 ans actuellement) suite à une grosse carence en fer. On voit qu'ils sont fins et fatigués, heureusement pour moi ils sont volumineux une fois secs et mon problème ne saute aux yeux que lorsque je les mouille. Bizarrementje ne me suis jamais dégarnie plus qu'au début de la chute, et pourtant ça ne cesse pas. Je fais une fixation sur ça depuis tout ce temps au point de scruter la chevelure de tous les inconnus que je croise, j'ai tout essayé pour freiner cette chute.
    Pour ne rien arranger je suis plutôt du style stressée, je sais que le stress tue le cheveu (et plus on perd, plus on stresse,effet garanti à la sortie de la douche engrenage permanent).
    Pendant ces 10 ans j'ai tenté traitements de dermatologues souvent vite arrêtés et des cures de fer (3 mois de prise par ci par là insuffisantes selon moi).
    J'ai décidé de prendre les choses en main à ma manière car ça continue, malgré une repousse visible il y a 2 ans mais de courte durée (après prise de fer en continu pendant plus de 1 an non stop car j'en avais marre que rien ne fonctionne et la cause d'origine était bien le fer).
    Adepte des brushing depuis longtemps, cela fait 4 mois que je les laisse vivre et sécher à l'air libre, mais ils tombent toujours, c'est vraiment frustrant! Je prends toujours du fer (taux de 8 ug/l il y a 10 ans et dans les 65ug/l aujourd'hui). Je viens de recommencer une cure de levure de bière et je prends aussi du magné B6 car pas mal stressée au travail dernièrement. Depuis des années je fais 5 heures de sport par semaine, je cuisine léger et équilibré régulièrement, dors bien, ne fume pas, ne bois pas. Plus récememnt, je me suis rajouté du yoga et excercices de respiration contre le stress et je fais des massages du cuir chevelu régulièrement. Je ne les démèle plus puisqu'ils sont frisés, par contre bonjour les noeuds au lavage 2 fois/semaine…En bref, que faire de plus sachant que la chute a commencé par un banal problème de carence en fer?
    Un autre problème apparu depuis quelques années, mon cuir chevelu me démange mais n'est pas particulièrement gras, aucune pellicule, pas de desquamation.
    c'est le cumul de tout ça qui me fait penser à stopper les shampooings chimiques et agrémenter une recette naturelle d'HE contre la chute et les démangeaisons car je suis assez désespérée.
    Tout ça pour dire que ton blog tombe à point et que je vais m'inspirer de tes recettes et conseils. Dommage car je viens de faire ma première commande aroma zone hier, j'ai entre autres acheté du Shikakai pour remplacer le shampooing.
    J'avais de beaux cheveux, en grand nombre, quand j'étais plus jeune. Je me désole de voir que la chute est constante malgré mes nombreux efforts sur le long terme (surtout pour le fer!).
    Connais-tu une huile essentielle à rajouter dans tes recettes et bénéfique contre le type de démangeaison que j'éprouve? Je songe aussi à prendre de l'oenobiol anti-chute, qu'en penses-tu? A force de m'emballer, j'ai peur de prendre trop de compléments (fer, levure, oenobiol, magnésium) et appliquer trop d'huiles et autres extraits naturels.
    D'avance merci pour tes précieux conseils, je tenais aussi à apporter mon témoignage à travers ce long speech, merci de m'avoir lue jusqu'au bout !
    Francoise

    Réponse
  12. Avalonia

    bonjour,

    je suis ravie d'avoir découvert ton blog que je dévore depuis quelques jours. Je viens de lire ta recette de masque intensif pour la repousse et je me demandais quelle quantité cela représente au final est-ce juste pour une application ou faut-il un contenant et si j'en fais plus est-ce qu'il se conserve ?
    Je te remercie si tu peux m'apporter une réponse

    Réponse
  13. Anonyme

    salut ava

    merci pour tes conseils:)
    j'espère qu'ils me permettront de stopper ma chute de cheveu 🙁

    juste une question est ce qu' on peut mélanger 2 des he que tu as citées avec un jaune d'oeuf.si oui dans quel proportion .

    merci d'avance

    Réponse
  14. Anonyme

    Au moins 10 ans que je reviens regulierement sur ton site. Des que mes cheveux souffrent je refais une cure de produits naturels. Merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *